09 87 98 64 27
Profitez de nos offres partenaires
Accueil / Aides et Subventions

    Aides et Subventions

    Article mis à jour le 29 juin 2022

    Vous souhaitez effectuer des travaux de rénovation ? Que ce soit pour l’installation d’un nouveau système de chauffage ou même pour réaliser des travaux d’isolation, sachez que vous pouvez profiter de différentes aides pour vous aider à alléger le coût de vos travaux. Découvrez les aides et les subventions mises à votre disposition dans le cadre de votre projet de Rénovation Énergétique.

    Sommaire
      Appel Expertise Rénovation
      Vous avez un projet de rénovation ?
      Laissez-vous guider par nos experts

      Voici une liste récapitulative des aides et subventions disponibles pour vos travaux d'isolation et de rénovation :

      MaPrimeRénov' Sérénité

      Pour aider les foyers les plus modestes qui prévoient d’effectuer des travaux de rénovation énergétique, l’Agence nationale de l’habitat ou Anah a mis en place différentes aides, dont la subvention Habiter Mieux Sérénité. Début 2022, l’État a fait évoluer le dispositif Habiter Mieux Sérénité et l’a rebaptisé MaPrimeRénov’ Sérénité pour permettre une meilleure lisibilité de la subvention.

      Le principe

      Elle vous permet de bénéficier de Mon Accompagnateur Rénov', un service d’accompagnement personnalisé ayant pour objectif de simplifier votre parcours de rénovation.

      L’Accompagnateur Rénov’ est un professionnel qui vous aidera, entre autres :

      • à définir les travaux à réaliser ;
      • à sélectionner les entreprises qui feront les travaux ;
      • dans vos démarches administratives.

      Les personnes éligibles

      Si vous souhaitez profiter de MaPrimeRénov' Sérénité ;

      • vous devez être propriétaire du logement à rénover ;
      • vous devez ne pas avoir bénéficié d’un prêt à taux zéro ou PTZ dans les 5 années qui précèdent votre demande d’aide ;
      • les travaux engagés permettent à votre habitation de faire un gain énergétique d’au moins 35 %.

      Les logements concernés

      Votre logement doit :

      • être votre résidence principale ;                 
      • avoir été construit depuis au moins 15 ans à la date de votre demande d’aide.

      Le montant

      Dans le cas où vos revenus sont considérés comme modestes, l’Anah prend en charge 35 % du montant total de vos travaux hors taxes (HT), dans la limite de 10 500 €. Si vous faites partie des ménages à revenus très modestes, le montant de l’aide sera de 50 % du montant total de vos travaux hors taxes (HT), dans la limite de 15 000 €.


      MaPrimeRénov'

      Pour vous aider à financer vos travaux d’isolation, de chauffage, de ventilation ou d’audit énergétique, l’État a mis en place l’aide MaPrimeRénov'. Elle remplace depuis le 1er janvier 2020 le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE).

      Le principe

      MaPrimeRénov' est une prime qui vous est attribuée lorsque vous réalisez des travaux de rénovation énergétique ou des travaux qui visent à améliorer le confort de votre logement. Elle vous est versée par l’Agence nationale de l’habitat (Anah). Dans le cadre du Plan de relance de l'économie, le dispositif est renforcé depuis le 1er octobre 2020.

      Les personnes éligibles

      Pour bénéficier de cette prime, vous devez être :

      • propriétaire du logement que vous occupez ;
      • propriétaire bailleur ;
      • copropriétaire.

      Les travaux concernés

      MaPrimeRénov' permet de financer les travaux d’isolation, de chauffage, de ventilation ou d’audit énergétique d’une maison individuelle ou d’un appartement en habitat collectif. Les travaux doivent avoir été effectués par des entreprises labellisées reconnues garantes pour l’environnement (RGE).

      Les logements concernés

      Quant à votre logement, il doit être :

      • achevé depuis plus de 2 ans ;
      • votre logement principal ou à défaut être loué en tant que résidence principale pour une durée égale ou supérieure à 5 ans (durée calculée à compter du jour du versement de la prime à la rénovation).

      Le montant

      Le montant de MaPrimeRenov’ dépend :

      • du type de travaux que vous effectuez ;
      • de la localisation de votre habitation ;
      • du nombre de personnes dans votre logement ;
      • de votre revenu fiscal de référence (RFR). Ainsi, plus vos ressources sont importantes, moins le montant de la prime est élevé.

      Le montant de l'aide peut aller jusqu'à 10 000 €.


      Habiter Mieux Sérénité

      Le principe

      « Habiter Mieux Sérénité » vous aide à financer les coûts si vous faites d’importants travaux de rénovation énergétique dans votre logement.

      Les personnes éligibles

      Vos revenus et ceux de l'ensemble des personnes qui occupent le logement sont pris en compte. Ces revenus ne doivent pas dépasser un plafond de ressources classé en 2 catégories :

      • revenus modestes ;
      • revenus très modestes.

      Les travaux concernés

      Pour que les travaux que vous entamez soient éligibles à cette aide :

      • ils doivent permettre de réaliser une performance énergétique d’au moins 35 % ;
      • leur montant doit être au minimum de 1 500 € hors taxes (HT).

      Les logements concernés

      Ces trois conditions doivent être réunies :

      • votre logement doit être occupé à titre de résidence principale ;
      • vous devez vous engager à habiter dans le logement faisant l'objet de travaux pendant une durée de 6 ans ;
      • votre logement doit avoir au moins 15 ans à la date à laquelle vous déposez votre dossier.

      Le montant

      L’aide proposée par l’Anah prend en charge :

      • 35 % du montant total de vos travaux hors taxe, avec un plafond de 10 500 €, si vous avez un revenu modeste ;
      • 50 % du montant total de vos travaux hors taxe, avec un plafond de 10 500 €, si vous avez un revenu très modeste.

      Le saviez-vous ?

      « Habiter mieux  sérénité » peut être cumulée avec l’aide « Habiter serein », qui concerne la réhabilitation d'un logement en très mauvais état, et l’aide « Habiter sain », qui concerne la sécurisation de votre logement.


      Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ)

      Pour vos travaux de rénovation énergétique, vous avez aussi la possibilité de profiter d’une autre aide : l’Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ).

      Le principe

      L’Éco-PTZ est un prêt bancaire sans intérêts, accordé sous conditions, qui vous permet de financer des travaux d'amélioration de la performance énergétique tels que des travaux d’isolation, l’achat d’un chauffage ou d’un chauffe-eau utilisant des énergies renouvelables. 

      Les personnes éligibles

      Pour bénéficier de ce dispositif, vous devez être :

      • propriétaire occupant ou propriétaire qui loue ou qui s’engage à louer un logement ;
      • copropriétaire occupant ou bailleur ;
      • sociétés civiles non soumises à l’impôt sur les sociétés et dont au moins l’un des associés est une personne physique.

      Les travaux concernés

      Les travaux qui peuvent être financés doivent concerner une des catégories suivantes :

      • isolation thermique de la toiture ;
      • isolation thermique des murs donnant sur l’extérieur ;
      • isolation thermique des fenêtres et portes donnant sur l’extérieur ;
      • isolation des planchers bas ;
      • installation ou remplacement d’un chauffage ou d’une production d’eau chaude sanitaire ;
      • installation d’un chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable ;
      • installation d’une production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable.

      Les logements concernés

      Pour que votre logement soit éligible, il doit :

      • avoir été achevé depuis plus de 2 ans à la date de début des travaux ;
      • être déclaré comme résidence principale achevé avant le 01/01/1990 ;
      • votre logement doit être déclaré comme résidence principale, si vous êtes bailleur, vous devez vous engager à le louer comme résidence principale.

      Le montant

      Le montant de l’Éco-prêt à taux zéro varie selon les travaux financés. Il est compris entre 7000 € et 30 000 €. Tout dépend du type de travaux que vous envisagez : mono-travaux ou bouquets de travaux. Il doit être remboursé sur une période maximale de 15 ans.


      La Prime coup de pouce économie d’énergie

      Dans le but d’optimiser l’efficacité du dispositif Prime CEE et pour inciter les ménages à s’engager dans les rénovations énergétiques, le ministère de la Transition écologique a mis en place, en 2019, la prime Coup de pouce.

      Le principe

      La prime Coup de pouce est une aide versée par les entreprises qui ont signé les chartes Coup de pouce chauffage et/ou isolation, pour alléger vos dépenses dans le cadre d'un remplacement de chauffage ou pour des travaux d’isolation. Ces entreprises sont principalement des fournisseurs d’énergie, comme TotalEnergies, ou leurs partenaires.

      Les personnes éligibles

      Pour prétendre à cette aide, vous devez être propriétaire ou locataire. En revanche, si vous êtes locataire, votre propriétaire doit autoriser les travaux que vous souhaitez effectuer. Désormais tous les ménages peuvent en bénéficier, sans conditions de ressources.

      Les travaux concernés

      Pour recevoir la prime Coup de pouce chauffage, les travaux que vous entamez doivent faire partie d’une des catégories suivantes :

      • installation d’une chaudière biomasse performante ;
      • installation d’une pompe à chaleur air/eau ou eau/eau ou hybride ;
      • installation d’un système solaire combiné ;
      • raccordement à un réseau de chaleur alimenté par des énergies renouvelables ;
      • installation d’une chaudière au gaz à très haute performance énergétique ;
      • installation d’un appareil de chauffage au bois très performant.

      Pour bénéficier d’une prime Coup de pouce Isolation, les travaux doivent concerner :

      • l’isolation des combles et toitures ;
      • l’isolation des planchers bas.

      Les logements concernés

      Quant à votre habitation, elle doit :

      • être achevée depuis plus de 2 ans ;
      • être votre résidence principale ou secondaire.

      Le montant

      Le montant de l’aide dépend de :

      • la nature des travaux que vous entreprenez : pour des travaux concernant le chauffage le montant de l'aide peut aller jusqu'à 4000 €. Pour des travaux d'isolation des combles, toitures ou planchers bas la prise en charge peut aller jusqu'à 12 € /m² d'isolant posé.
      • votre niveau de revenu.

      Le chèque énergie

      Afin d’alléger votre facture, l’État met à votre disposition les chèques énergie.

      Le principe

      Le chèque énergie est une aide fournie par l’État pour vous aider à payer vos factures d’énergie et vos achats de combustible. Il vous permet également de financer certains travaux.

      Les personnes éligibles

      Pour profiter de cette aide, le revenu fiscal de référence (RFR) annuel de votre ménage doit être inférieur à 10 800 € par unité de consommation (UC).

      Le saviez-vous ?

      L’Unité de Consommation correspond au nombre de personnes dans un ménage. Une personne correspond à 1 UC, la 2e personne correspond à 0,5 UC, et chaque personne supplémentaire correspond à 0,3 UC.

      Les travaux concernés

      Les travaux éligibles au chèque énergie doivent notamment concerner :

      • une chaudière à granulés ;
      • une chaudière à bûches ;
      • une pompe à chaleur air/eau ;
      • un chauffe-eau solaire ;
      • une poêle à granulés ;
      • une chaudière à gaz très haute performance ;
      • une pompe à chaleur air-air ;
      • l’installation d’un thermostat avec régulation performante ;
      • un radiateur électrique performant en remplacement d’un ancien convecteur.

      Les logements concernés

      Votre logement doit être, pour sa part, soumis à la taxe d’habitation.

      Le montant

      Le montant du chèque énergie dépend de votre revenu fiscal de référence (RFR), mais aussi de la taille de votre foyer. Il est compris entre 48 € et 277 € TTC.


      Prime CEE des entreprises de fourniture d’énergie

      Le principe

      Dans le cadre du dispositif Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), certains fournisseurs d’énergie, à l’instar de TotalEnergies, vous proposent des aides pour la réalisation de vos travaux d’économies d’énergie.

      Les personnes éligibles

      Pour en profiter, vous devez être :

      • propriétaires occupants ;
      • propriétaires bailleurs ;
      • locataires.

      Les travaux concernés

      Les travaux que vous engagez doivent permettre d’améliorer l’efficacité énergétique de votre logement, cela inclut :

      • les travaux d’isolation (toiture, combles aménagés, combles perdus, murs, planchers bas) ;
      • l’installation d’équipements de chauffage à haute performance énergétique comme les chaudières à condensation au gaz ou au fioul, ou encore les chaudière à bois.

      Les logements concernés

      Pour être éligible, votre logement doit être achevé depuis plus de 2 ans.

      Le montant

      Le montant de la prime peut varier en fonction de :

      • votre niveau de ressources ;
      • du fournisseur d’énergie que vous avez choisi ;
      • de la nature des travaux ;
      • de l’ampleur des économies d’énergie réalisées.

      Les travaux à 1 euro

      Si vous effectuez des travaux de rénovation énergétique dans votre habitation, vous avez sûrement entendu parler des offres de rénovation à 1 €.

      Le principe

      Lorsque vous effectuez des travaux de rénovation énergétique, vous pouvez bénéficier de plusieurs aides proposées par l’État, mais aussi les cumuler. Ainsi, dans certains cas, vous pourrez réaliser vos travaux à moindre coût, voire gratuitement. 

      Les personnes éligibles

      Votre éligibilité aux offres à 1 € dépend de plusieurs facteurs :

      • votre revenu fiscal de référence ne doit pas dépasser certains plafonds, qui varient en fonction du nombre de parts de quotient familial ;
      • les travaux doivent être faits par un professionnel certifié reconnu garant de l’environnement ou RGE;
      • vous devez également répondre aux critères d'éligibilité de MaPrimeRenov’ et du dispositif Coup de pouce. Vous devez notamment être propriétaire ou locataire d'une maison individuelle datant de plus de 2 ans  ;
      • votre zone géographique doit se situer dans les zones H1 et H2. 

      TVA à taux réduits

      Les travaux de rénovation réalisés dans un logement ancien bénéficient de taux de TVA réduits sous certaines conditions.

      Le principe

      À côté du taux normal de TVA fixé à 20 % et du taux particulier de 2,1 %, il existe 2 taux réduits de TVA. En effet, en fonction du type de travaux effectués dans votre logement, il est possible de bénéficier, sous certaines conditions, de la TVA à 10 % ou d'une TVA à 5,5 %.

      Les personnes éligibles

      Pour en profiter, vous devez être :

      • propriétaire occupant ;
      • propriétaire bailleur ;
      • locataire ou occupant à titre gratuit.

      Les syndicats de copropriétaires ou les sociétés civiles immobilières peuvent aussi bénéficier de cette réduction.

      Les travaux concernés

      Selon le type de travaux que vous envisagez, vous pouvez bénéficier d’un taux réduit de 5,5% ou 10%.

      Taux de TVA de 10%

      La TVA à taux réduit à 10 % concerne les travaux d’amélioration, de transformation, d’aménagement ainsi que la fourniture de certains équipements. Voici quelques exemples :

      • les prestations de main d’œuvre ;
      • les matières premières et fournitures indispensables à la réalisation des travaux ;
      • les équipements de chauffage (cuves à fioul, citernes à gaz ou chaudières non éligibles au taux de TVA à 5,5 %).

      Taux de TVA de 5,5%

      La TVA à taux réduit à 5,5 % s'applique aux travaux de rénovation énergétique, qu'il s'agisse de dépenses en faveur d'économie d'énergie, d'isolation thermique ou d'équipements de production d'énergie utilisant une source d'énergie renouvelable. Par exemple : 

      • les travaux portant sur les chaudières à condensation et les chaudières à micro-cogénération gaz ; 
      • les travaux portant sur les matériaux d’isolation thermique des parois opaques ou vitrées, de volets isolants ou de portes d’entrée donnant sur l’extérieur ;
      • les travaux portant sur les équipements de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable ou des pompes à chaleur.

      Les logements concernés

      Quant à votre logement, il peut être :

      • une maison individuelle ;
      • achevé depuis plus de 2 ans ;
      • un logement situé dans un immeuble collectif ;
      • une habitation légère ou mobile-home ;
      • un établissement d’hébergement collectif.

      Réduction d’impôt Denormandie

      Si vous vous résidez dans certaines villes, vous pouvez également prétendre à la réduction d’impôt Denormandie.

      Le principe

      Le dispositif Denormandie est une aide fiscale que vous pouvez percevoir dans le cas où vous souhaitez rénover ou acquérir un ancien bâtiment situé dans les 222 villes bénéficiaires du programme national Action cœur de ville.

      Les personnes éligibles

      Pour bénéficier de cette réduction d’impôts :

      • vous devez mettre votre logement en location non meublée sur une période longue durée. Cela peut être d’une durée de 6, de 9 ou de 12 ans.
      • vous devez louer votre logement à un prix raisonnable à des ménages modestes ;
      • le locataire ne doit pas appartenir à votre foyer fiscal. 

      Les travaux concernés

      Les travaux éligibles au dispositif Denormandie doivent être des travaux :

      • représentant au moins 25 % du prix du logement acheté ;
      • améliorant la performance énergétique du logement, comme le changement d’une chaudière ou l’isolation des combles ;
      • permettant la modernisation, l’assainissement ou l’aménagement des surfaces habitables ;
      • de création de surfaces habitables nouvelles.

      Les logement concernés

      Pour être éligible, le logement doit :

      • se situer dans les communes en zone labellisée Cœur de ville ;
      • être un logement an faisant l’objet de travaux d’amélioration ;
      • être un local transformé en usage d’habitation.

      Le montant

      Le taux de la réduction d’impôt dépend de la durée de l’engagement de location.


      Exonération de la taxe foncière pour les travaux d’économies d’énergie

      Si vous engagez des travaux qui visent à améliorer vos consommations énergétiques, vous pouvez aussi bénéficier d’une exonération de la taxe foncière.

      Le principe

      L’exonération partielle ou totale de la taxe foncière pendant 3 ans a été mise en place dans certaines villes et communes pour vous encourager à effectuer des travaux d’économie d’énergie.

      Les personnes éligibles

       Pour bénéficier de cette aide, vous devez être :

      • propriétaire ;
      • occupant ;
      • bailleur.

      Les travaux concernés

      Plusieurs travaux sont éligibles à l’exonération partielle ou totale de la taxe foncière, notamment :

      • les travaux d’isolation thermique ;
      • les travaux d’installation de chauffage fonctionnant au bois ou autres biomasses ;
      • l’installation de pompes à chaleur.

      Les logements concernés

      Votre logement doit, pour sa part :

      • être achevé avant le 1er janvier 1989 et ayant fait l'objet de travaux favorisant les économies d'énergie ;
      • être achevé avant le 1er janvier 2009 et disposer d’un niveau de performance énergétique supérieur à celui dicté par la législation.

      Le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

      Pour d’anciens travaux de rénovation énergétique, vous avez la possibilité de prétendre au dispositif Crédit d’impôt pour la transition énergétique appelé également CITE

      Le principe

      Vous pouvez bénéficier du Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) si vous avez effectué, avant le 1er janvier 2021, des dépenses pour réduire la consommation énergétique de votre habitation. En revanche, cette aide n’est plus disponible pour les travaux effectués après le cette date. Elle est remplacée par MaPrimeRénov’.

      Les personnes éligibles

       Pour profiter de cette aide, vous devez :

      • être propriétaire ;
      • avoir réalisé des travaux d’économie d’énergie entre le 1er janvier et le 31 décembre 2020 pour votre habitation principale.

      Les travaux concernés

      Il existe différents travaux qui peuvent bénéficier du CITE, comme, par exemple :

      • l'isolation ;
      • le chauffage ;
      • la ventilation ;
      • l'audit énergétique de votre logement.

      Les logement concernés

      Votre logement doit pour être éligible à cette aide, être votre habitation principale et achevé depuis plus de 2 ans.

      Le montant

      Le montant du crédit d’impôt dépend des travaux que vous avez réalisés et ne peut pas dépasser 75 % de la somme que vous avez payée. Les plafonds : 2 400 € pour une personne seule, 4 800 € pour un couple soumis à imposition commune.

      Le saviez-vous ?

      Ce dispositif est supprimé pour les dépenses effectuées depuis le 1er janvier 2021 et remplacé par la prime de transition énergétique MaPrimeRénov.


      Les aides locales

      En effet, quelques régions, départements ou communes mettent en place des aides locales.

      Le principe

      Certaines collectivités territoriales vous proposent aussi des aides, versées sous forme de chèque énergie, d’éco-chèques ou de subventions, afin de vous encourager à réaliser des économies d’énergie dans votre logement.

      Les personnes éligibles

      Pour être éligible à ces aides, vous devez :

      • être propriétaire ;
      • réaliser des travaux d’économie d’énergie dans votre habitation.

      Les travaux concernés

      Ces travaux peuvent être, par exemple :

      • l’installation d’un système de chauffage au bois ;
      • l’installation d’une pompe à chaleur ;
      • le changement de chaudière pour un appareil qui consomme moins.

      Les logements concernés

      Votre habitation doit être votre logement principal.

      Le montant

      Le montant de ces aides dépend de la région, du département ou même de la commune dans laquelle vous vous situez.


      Aide Action logement

      Le principe

      Pour vous inciter à effectuer des travaux de rénovation énergétique, Action logement a mis en place un système d’aide sous forme de subvention.

      Les personnes éligibles

      Vous avez la possibilité de profiter de cette aide si vous êtes :

      • propriétaire occupant ;
      • bailleur ;
      • salarié d’une entreprise du secteur privé.

      Les travaux concernés

      Vos travaux doivent, pour leur part être :

      • des travaux d’isolation thermique, comme les murs, les combles ou les planchers ;
      • un remplacement du système de chauffage ;
      • une installation de chauffage ou d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable ;
      • réalisés par une entreprise « Reconnu Garant de l’Environnement » (RGE).

      Les logements concernés

       Quant à votre logement, il doit se situer dans une commune du programme national « Action Cœur de Ville ».

      Le montant

      Si vous êtes propriétaire bailleur, le montant de la subvention peut aller jusqu’à 15 000 €. Si vous êtes propriétaire occupant, vous pouvez obtenir jusqu’à 20 000 € de subvention.


      La Prime coup de pouce rénovation performante d'une maison individuelle

      Le principe

       La prime coup de pouce est accordée dans le cadre d'un bouquet de travaux, c’est-à-dire de plusieurs actions visant à améliorer les performances énergétiques de votre logement.

      Les personnes éligibles

      La prime coup de pouce rénovation globale est réservée aux propriétaires d'une maison individuelle (résidence principale ou secondaire) achevée depuis plus de 2 ans et située en France métropolitaine. 

      Les travaux concernés

      La prime rénovation performante maison individuelle est versée à condition de faire réaliser un bouquet de travaux :

      • changement d'équipement de chauffage et/ou de production d'eau chaude sanitaire pour un système plus performant et écologique ;
      • installation d'une VMC double flux…

      Le montant

      Si vous êtes propriétaire bailleur, le montant de la subvention peut aller jusqu’à 15 000 €. Si vous êtes propriétaire occupant, vous pouvez obtenir jusqu’à 20 000 € de subvention.Le montant de la Prime coup de pouce rénovation globale est calculé en € par MWh (mégawatt-heure) économisé après les travaux. 

      TypeMontantBonus
      Ménages modestes250 €/MWhBonifié : 350 €/MWh
      Autres tranches de revenus200 €/MWhBonifié : 300 €/MWh

      Le prêt de la CAF

      Lorsque vous effectuez des travaux de rénovation ou d’isolation de votre logement, vous pouvez prétendre à différentes aides, notamment à un prêt avantageux proposé par votre caisse d’allocations familiales ou Caf.

      Le principe

      Le prêt de la CAF ou PAH est une aide proposée et versée par la caisse d’allocations familiales. Il s’agit d’un prêt dont le taux d’intérêt est de 1 % et qui est remboursable en 36 mensualités maximum. 

      Les personnes éligibles

      Pour en profiter, vous devez être :

      • bénéficiaire d’une prestation familiale. Cela peut être un complément familial, une allocation de rentrée scolaire ou bien des allocations familiales ;
      • propriétaire occupant ;
      • locataire.

      Les logements concernés

      Pour sa part, le logement pour lequel vous effectuez les travaux doit être :

      • votre résidence principale ;
      • située en France métropolitaine, en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique ou à La Réunion.

      L'éco-chèque Occitanie

      Dans le cadre du dispositif public d'aides et de subventions lancé par l'état , la région Occitanie a développé un système d’éco-chèque à destination des ménages afin d’inciter la réalisation de travaux de rénovation énergétique.

      Le principe

      L’Éco-chèque Occitanie est un dispositif public mis en place depuis le 1er janvier 2018. Cette aide a pour objectif de :

      • s’inscrire dans la dynamique du service public régional pour la rénovation énergétique « Rénov’Occitanie » ; 
      • réduire les consommations énergétiques et les émissions de gaz à effet de serre dans le cadre de la lutte contre le changement climatique ;
      • lutter contre la précarité énergétique dans un contexte de fortes fluctuations des coûts de l’énergie, en encourageant les ménages les plus défavorisés à recourir à des travaux d’économie d’énergie.

      Les personnes éligibles

      Vous pouvez profiter de ce chèque si :

      • vous êtes propriétaire occupant ou bailleur de biens immobiliers individuels ou en copropriété ;
      • vous réalisez des travaux visant une économie d’énergie d’au moins 40% ;
      • votre bien se situe dans la région Occitanie.

      Seuls les ménages suivant le parcours Rénov’Occitanie via un prestataire de l’AREC ou via un Guichet Rénov’Occitanie en régie pourront bénéficier de l’Éco-chèque.

      Les travaux concernés

      Les travaux d’isolation des combles perdus, les bouquets de travaux composés des 2 lots « isolation des combles perdus » et « installation ou changement d’un système de ventilation » ne sont pas éligibles. Il en est de même pour les travaux d’installation d’équipements photovoltaïque seuls ou dans un bouquet de travaux plus complet ainsi que les logements soumis à la réglementation thermique 2012.

      09 87 98 64 27
      Profitez de nos offres partenaires
      Conseils personnalisés
      conseils personnalisés

      Nos experts sont à votre disposition pour un accompagnement de qualité

      Démarches simplifiées
      Simplifier vos démarches

      Du professionnel au dossier de financement : on s’occupe de tout !

      Qualité du projet garantie
      Garantir la qualité de votre projet

      TotalEnergies sélectionne des artisans qualifiés et s’assure de la conformité à la fin du projet

      Prime énergie

      Bénéficier de la prime énergie

      La garantie d’une prime compétitive pour réduire le montants des travaux

      Retour haut de page