09 87 98 64 27
Profitez de nos offres partenaires
Accueil / Choisir son système de chauffage / Tout savoir sur comment se chauffer au gaz

Tout savoir sur comment se chauffer au gaz

Article mis à jour le 11 janvier 2023

Le chauffage au gaz est l’un des types de chauffage les plus utilisés en France, de par ses nombreux avantages. Il présente néanmoins également plusieurs inconvénients, alors, le chauffage au gaz est-il toujours intéressant aujourd’hui ?

Appel Expertise Rénovation
Vous voulez changer votre système de chauffage ?
Laissez-vous guider par nos experts

Le chauffage au gaz, qu’est-ce que c’est ?

Le chauffage au gaz fonctionne grâce à une chaudière à gaz, qui permet de produire de la chaleur et de la véhiculer jusqu’aux radiateurs. Elle permet également de chauffer l’eau du logement.

Le fonctionnement du chauffage au gaz repose sur la combustion. Le gaz brûle à l’intérieur de la chaudière, ce qui permet de chauffer de l’eau : le liquide caloporteur. Ce liquide est ensuite réparti dans les tuyaux et canalisations du logement, jusqu’aux émetteurs de chaleur tels que les radiateurs. Une fois refroidi, il retourne dans la chaudière.

Pour alimenter la chaudière, il est possible d’utiliser du gaz naturel (ou gaz de ville), ou encore du gaz propane (GPL), stocké dans une cuve.

Les avantages 

Se chauffer au gaz présente de nombreux avantages :

Une chaleur immédiate

Il s’agit d’un avantage certain du chauffage au gaz. En effet, dès que l’appareil de chauffe est mis en route, la chaleur se fait immédiatement ressentir, de façon homogène dans toute l’habitation.

La fiabilité de l'approvisionnement

Contrairement à d’autres énergies, comme l’électricité, le gaz est distribué par des réseaux souterrains, il n’est donc pas affecté par les aléas climatiques (tempêtes, etc.), ce qui permet de continuer à chauffer son logement, même en cas de coupures de courant.

Un entretien simplifié

Le chauffage au gaz requiert moins d’entretien que les autres types de chauffage. De plus, la durée de vie d’une chaudière est relativement longue.

La simplicité du raccordement pour les installations au gaz naturel 

Il suffit que le logement soit raccordé au réseau gaz de la commune, il n’y a ensuite aucune installation à faire. Le GPL permet aux habitations isolées de bénéficier du chauffage au gaz.

Les inconvénients

Se chauffer au gaz présente également plusieurs inconvénients :

Un combustible inflammable

Le gaz est en effet un produit inflammable et doit être utilisé avec précaution. Pour éviter tout risque d’incendie, l’entretien annuel effectué par un professionnel est donc obligatoire, pour vérifier l’intégrité des joints ainsi que du brûleur de la chaudière.

Un investissement de départ coûteux

L’investissement de base, c’est-à-dire la chaudière, les radiateurs et les tuyaux, coûte au minimum 6000 €.

Les contraintes d'une chaudière au gaz propane

La chaudière peut être encombrante et onéreuse, et implique l’installation d’une cuve de stockage. Le prix du GPL est également plus élevé que celui du gaz naturel.

La pollution

Le chauffage au gaz naturel est moins polluant que le chauffage au fioul, en revanche, le chauffage au gaz propane est très nocif pour l’environnement.

Appel Expertise Rénovation
Vous voulez changer votre système de chauffage ?
Laissez-vous guider par nos experts

Quel avenir pour le chauffage au gaz ?

Après le chauffage au fioul, l’État veut aujourd’hui s’attaquer au chauffage au gaz, car il s’agit d’une énergie fossile, c’est-à-dire qui émet du gaz à effet de serre en quantité. Le 24 novembre 2020, ont été annoncées des normes énergétiques plus strictes concernant les futures constructions, dont l’interdiction du chauffage au gaz à partir de 2022.

Cette interdiction vise dans un premier temps uniquement les constructions neuves individuelles, les bâtiments collectifs ne seront concernés qu’à partir de 2025.

Quelles sont les alternatives au chauffage au gaz ?

Face à cette interdiction, plusieurs alternatives de substitution au chauffage au gaz existent. Les énergies dites fossiles sont peu à peu remplacées par des énergies renouvelables, qui préservent davantage l’environnement :

les pompes à chaleur : elles attirent de plus en plus de consommateurs. Il est préférable de choisir un appareil air-eau, car ces équipements se servent des calories à l’extérieur du logement pour alimenter le circuit du chauffage central. Les modèles de pompes à chaleur géothermiques sont aussi très performantes, mais leur prix est plus élevé.

la climatisation réversible : également présenté comme un chauffage thermodynamique ou encore pompe à chaleur air-air, cet appareil possède une même modalité de fonctionnement pour deux résultats opposés avec plusieurs bénéfices.

Les chaudières biomasse : les chaudières à granulés de bois voient leurs ventes augmenter considérablement ces dernières années. En effet, le bois est une énergie renouvelable, propre et disponible facilement. De plus, il s’agit aujourd’hui du combustible le moins cher du marché.

Le chauffage électrique : les progrès en matière de radiateurs, de chaudières électriques ou encore de poêles électriques en font un système de chauffage performant et plus économique qu’auparavant. Il existe également le chauffage au sol électrique.

Les panneaux solaires : l’installation de panneaux photovoltaïques chez soi permet de réaliser davantage d’économies d’énergie, en produisant soi-même son électricité. Il est également possible de produire l’eau chaude sanitaire de son logement, grâce à la pose de panneaux thermiques.

Quelles sont les aides ?

  • les primes CEE : mises en place par les pouvoirs publics, les primes CEE (Certificats d’Économies d’Énergie) sont versées par certaines entreprises, comme TotalEnergies  pour vous encourager à réaliser des travaux d’économies d’énergie dans votre logement ;
  • maprimerénov’: est le dispositif d’aides de l’État en matière de rénovation énergétique. Ce dispositif est reconduit en 2022, sous le nom de MaPrimeRénov’ Sérénité ;
  • l’éco-prêt à taux zéro ou éco-PTZ : s’adresse à tous les propriétaires, sans condition de ressources ;
  • la tva à taux réduits : en effet vous pouvez bénéficier de la tva à 5,5% sur les travaux réalisés en vue d'améliorer la performance énergétique de votre logement.
  • autres aides : comme les aides locales, le chèque énergie ou l'exonération de la taxe foncière.
Sommaire
    09 87 98 64 27
    Profitez de nos offres partenaires
    Conseils personnalisés
    conseils personnalisés

    Nos experts sont à votre disposition pour un accompagnement de qualité

    Démarches simplifiées
    Simplifier vos démarches

    Du professionnel au dossier de financement : on s’occupe de tout !

    Qualité du projet garantie
    Garantir la qualité de votre projet

    TotalEnergies sélectionne des artisans qualifiés et s’assure de la conformité à la fin du projet

    Prime énergie
    Bénéficier de la prime énergie

    La garantie d’une prime compétitive pour réduire le montants des travaux

    Retour haut de page