09 87 98 64 27
Profitez de nos offres partenaires
Accueil / Guide Rénovation / Le guide de l’autoconsommation

Le guide de l’autoconsommation

Article mis à jour le 19 décembre 2022

En installant des panneaux solaires photovoltaïques, vous pouvez atteindre une situation d’autoconsommation totale ou partielle. Autoconsommer vous permet de rentabiliser votre investissement en consommant l’intégralité de l’électricité que vous produisez vous-même. À terme, c’est d’une énergie entièrement gratuite dont vous pourriez bénéficier ! Découvrez notre guide sur l’autoconsommation pour en savoir plus.

Appel Expertise Rénovation
Vous voulez changer votre système de chauffage ?
Laissez-vous guider par nos experts

L’autoconsommation : qu’est-ce que c’est ?

On parle d’autoconsommation pour désigner la capacité à consommer de l’énergie produite par soi-même, à usage domestique. En d’autres termes, plus vous êtes indépendant en matière de production et de consommation énergétique, plus vous vous rapprochez d’une situation d’autoconsommation. Il est possible d’autoconsommer que l’on soit un individu, une famille ou un groupe résident occupant un même bien.

À titre d’exemple, panneaux solaires et autoconsommation font bon ménage, car vous consommez l’électricité que vous produisez, qui plus est de manière totalement gratuite.

Comment fonctionne l’autoconsommation ?

L'autoconsommation est possible grâce à des capteurs photovoltaïques, mais comment cela fonctionne et est-ce rentable ?

Le fonctionnement de l’autoconsommation

L’autoconsommation fonctionne en faisant correspondre la consommation réelle du foyer avec la quantité d’électricité produite par l’installation de panneaux solaires. La première étape d’un projet visant à autoconsommer consiste donc à évaluer la quantité d’énergie nécessaire pour satisfaire les besoins du foyer.

Il importe alors de bien prendre en compte les variations de consommation pouvant survenir d’une année sur l’autre. En effet, la rudesse des hivers varie régulièrement, et certaines années les chutes de températures sont suivies d’un besoin accru en matière de chauffage. Une fois ce besoin estimé, il s’agit ensuite de réaliser l’installation de panneaux photovoltaïques.

Le fonctionnement des capteurs photovoltaïques

Généralement installés sur le toit du logement, les panneaux solaires photovoltaïques captent les rayons du soleil et les convertissent en courant électrique. Il faut donc les distinguer en ce sens des panneaux solaires thermiques, qui quant à eux récupèrent la chaleur du soleil pour la transmettre à l’eau chaude sanitaire du bâtiment.

Voici en quelques étapes simples le fonctionnement de l’autoconsommation via panneau solaire :

  1. Les capteurs solaires, composés de cellules photovoltaïques, transforment l’énergie du soleil en courant électrique continu grâce à un matériau semi-conducteur tel que le silicium.
  2. Grâce à des onduleurs, cette tension électrique est changée en courant alternatif.
  3. C’est ce courant alternatif qui est aujourd’hui utilisé pour alimenter nos équipements électriques (appareils audiovisuels, chauffage, équipements électroménagers…).

À noter que l’électricité produite par une installation solaire est plus importante en été, période de l’année pendant laquelle les modules photovoltaïques sont les plus performants. Les changements météorologiques hivernaux tendent au contraire à diminuer l’efficacité et la rentabilité des capteurs.

Est-ce rentable d’installer des panneaux solaires ?

Vous pouvez bénéficier d’une rentabilité très importante en installant des panneaux solaires si vous visez l’autoconsommation. D’une part, même sans revendre de surplus, vous profitez de gains énergétiques très élevés en réduisant le montant de vos factures. D’autre part, en revendant vos surplus, vous avez la possibilité de rentabiliser votre investissement encore plus rapidement. À terme, vous pouvez même dégager quelques revenus !

Néanmoins, pour vous assurer du rendement de vos panneaux solaires, vous devez prendre en compte un certain nombre d’éléments :

  • La puissance des capteurs, exprimée en kWc ou Wc (kilowatt ou watt-crête). Cette puissance détermine la quantité d’électricité produite dans des conditions idéales. Dans les faits, cette puissance crête n’est presque jamais complètement atteinte et sert davantage d’indicateur.
  • L’ombrage, en particulier si vos modules ne sont pas installés sur la toiture de votre habitation mais au sol, dans votre jardin. Les ombres limitent la capacité de production d’une installation photovoltaïque et conditionnent en partie votre aptitude à l’autoconsommation.
  • L’orientation et l’inclinaison des panneaux solaires, desquelles dépendent l’optimisation du fonctionnement des modules. Selon l’Ademe, l’orientation idéale est sud, sud-est ou sud-ouest, tandis que la pente standard des toitures est généralement proche de l’inclinaison idéale pour des panneaux photovoltaïques.

Comment calculer son autoconsommation ?

Vous pouvez calculer votre autoconsommation en rapportant l’énergie solaire consommée au sein de votre logement sur l’électricité produite par les panneaux solaires. On parle alors de taux d’autoconsommation. La formule de calcul est la suivante :

(C / P) x 100

Avec :

  • C représente la consommation d’électricité solaire
  • P étant la production d’électricité solaire

Il convient de ne pas confondre taux d’autoconsommation avec taux d’autoproduction. En effet, le taux d’autoproduction représente la part d’électricité solaire dans la consommation totale d’électricité. Dans ce cas, d’autres sources d’énergie sont utilisées dans la consommation globale de l’habitation.

Évaluer sa consommation

Pour évaluer votre consommation et donc connaître vos besoins, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Faire le relevé du compteur à plusieurs moments de la journée, notamment en milieu de journée lorsque les capteurs sont les plus efficaces.
  • Parcourir les factures énergétiques estivales.
  • Consulter les fiches techniques des différents appareils et équipements de votre logement pour en connaître le niveau de consommation moyen.
  • Utiliser des appareils mesureurs et enregistreurs de consommation.

Afin de viser l’autoconsommation par panneau solaire, il est recommandé de consommer au moins 1 400 kWh sur [SG2] la seule période estivale. Ceci afin d’être en mesure d’amortir et de rentabiliser l’installation photovoltaïque d’autoconsommation que vous envisagez de mettre en place.

En effet, si vous consommez trop peu d’électricité, vous aurez du mal à rentabiliser votre investissement. Concrètement, vous aboutirez à de la surproduction, et une partie de l’énergie produite sera perdue si vous n’avez pas la possibilité de revendre votre surplus.

Évaluer sa production

La production à l’année de modules photovoltaïques s’estime en fonction des heures d’ensoleillement moyen selon votre localisation géographique. L’ensoleillement est plus intense dans les régions du sud de la France et permet donc de produire davantage. À titre d’exemple, deux modules de 250 Wc à Lyon génèrent environ 550 kWh par [SG3] an.

Il convient par ailleurs de garder à l’esprit qu’un capteur solaire produit au maximum jusqu’à 80% de sa puissance crête en situation de beau temps et en milieu de journée.

Les économies réalisées grâce à l’autoconsommation

En admettant que le taux d’autoconsommation d’une maison est de l’ordre de 30%, alors les économies d’énergie réalisables grâce à ce principe sont du même ordre. En effet, le soleil est en libre accès et son rayonnement naturel est totalement gratuit. Le seul coût lié à l’utilisation de cette ressource énergétique est celui de l’achat ou de l’installation du matériel.

L’électricité produite et consommée à l’aide de panneaux solaires est donc totalement gratuite. Plus votre taux d’autoconsommation est élevé, plus votre facture d’énergie s’allège. A titre d’exemple :

  • La consommation moyenne d’électricité annuelle en France pour le chauffage d’une maison de 100m2 tourne autour de 10 000 kWh[SG4] .
  • Les tarifs réglementés d’électricité en février 2022 étaient de 0,1740 euros par kWh. Le budget électricité annuel de ce type de logement est donc approximativement de 1 740 euros.
  • Considérons qu’à l’issue de l’installation de panneaux photovoltaïques, le taux d’autoconsommation d’une maison est de l’ordre de 30% : la même proportion d’électricité produite peut donc être déduite de cette facture.
  • La facture électrique annuelle du foyer s’élève donc désormais à 1 218 euros, soit 522 euros d’économies.

En supposant que votre autoconsommation soit totale, alors votre électricité consommée devient même totalement gratuite !

Les types d’autoconsommation

On distingue l’autoconsommation totale de l’autoconsommation partielle, avec revente du surplus ou avec stockage.

Autoconsommation totale

Comme le concept l’indique, vous êtes en situation d’autoconsommation totale lorsque vous consommez l’intégralité de ce que votre installation photovoltaïque génère. À noter que vous devez signer une convention d’autoconsommation totale avec le gestionnaire du réseau électrique Enedis et ce, depuis 2017.

Dans le but de signer cette convention, en tant que producteur d’électricité, vous devez être raccordé au réseau public, c’est-à-dire titulaire d’un contrat de fourniture et d’acheminement.

Il demeure complexe d’atteindre une situation d’autoconsommation totale, car l’équilibre entre production et consommation est difficile à trouver. Bien souvent, votre installation vous permettra de dégager un surplus : on parle notamment d’autoconsommation partielle lorsque vous disposez de ce surplus d’énergie non consommée.

Autoconsommation avec revente du surplus

Vous êtes en autoconsommation avec revente de surplus lorsque vous vendez l’électricité que vous produisez vous-même. L’acheteur peut être un fournisseur d’énergie. Le surplus d’électricité ainsi vendu est alors injecté dans le réseau de distribution afin d’alimenter les logements de votre voisinage.

Vendre votre surplus de production vous offre la possibilité de rentabiliser vos panneaux solaires photovoltaïques sur le long terme. Vous contribuez ainsi également au développement de l’énergie renouvelable en France. Pour vendre votre surplus :

  • La puissance de votre installation doit bien sûr être suffisante.
  • Vous devez signer un contrat unique de raccordement, d’accès et d’exploitation auprès du gestionnaire de réseau. C’est ce contrat qui vous permet d’injecter votre électricité sur le réseau.
  • La vente en elle-même s’effectue via un contrat d’obligation d’achat avec EDF OA (obligation d’achat) ou un fournisseur alternatif, ou bien au prix du marché.

Autoconsommation avec stockage

On parle d’autoconsommation avec stockage lorsque votre surplus d’électricité est mis en réserve dans un appareil de stockage, la plupart du temps une batterie solaire. Les batteries récentes fonctionnent grâce à la technologie du lithium-ion, également utilisée dans la fabrication des smartphones et des ordinateurs.

La capacité de stockage des batteries solaires est en moyenne de deux à trois jours. Il peut s’avérer utile d’opter pour cette solution afin de pouvoir continuer à alimenter vos équipements en cas de coupure de courant, de panne, ou lorsque les conditions météorologiques ne permettent pas d’assurer la pleine alimentation de votre logement.

Appel Expertise Rénovation
Vous voulez changer votre système de chauffage ?
Laissez-vous guider par nos experts

Comment lancer un projet d’autoconsommation photovoltaïque ?

Voici les étapes à suivre pour lancer votre projet d’autoconsommation :

  • 1. Dimensionnez votre projet en analysant votre bâtiment. Prenez en compte l’inclinaison et l’orientation de votre toiture, votre localisation géographique et votre consommation en journée estivale.
  • 2. Faites appel à un professionnel spécialisé dans l’installation de panneaux solaires photovoltaïques, qui sera en mesure de vous orienter dans le choix du matériel et des capteurs solaires dont vous avez besoin.
  • 3. Faites une demande auprès de votre mairie pour les travaux.
  • 4. Faites une demande de raccordement auprès d’Enedis.
  • 5. Si vous optez pour l’autoconsommation avec vente de surplus, souscrivez un contrat d’obligation d’achat auprès d’EDF OA ou d’un autre fournisseur.
  • 6. Démarrez le chantier et mettez votre installation en marche.

L’autoconsommation en France : des aides ?

En France métropolitaine, plus de 80 000 foyers ont déjà opté pour l’autoconsommation via panneaux solaires, produisant et consommant ainsi leur propre énergie. Cet investissement durable est soutenu par l’Etat, notamment grâce à la prime à l’investissement, ou prime à l’autoconsommation photovoltaïque.

Montant de la prime à l’investissement

Cette prime à l’investissement est dégressive et son montant varie selon la puissance de votre installation. Si vous en remplissez les conditions d’éligibilité, elle vous est versée de manière automatique par EDF OA lorsque celle-ci achète vos surplus. Voici un tableau récapitulant les différents montants au premier trimestre 2022 :

Puissance de l’installationMontant de la prime
Inférieure ou égale à 3 kWc380 euros / kWc
Entre 3 et 9 kWc290 euros / kWc
Entre 9 et 36 kWc160 euros / kWc
Entre 36 et 100 kWc80 euros / kWc

Par ailleurs, vous pouvez bénéficier de la TVA au taux réduit de 10% dans le cas où vous raccordez au réseau une installation dont la puissance est inférieure ou égale à 3 kWc.

Qui peut bénéficier de la prime à l’investissement ?

Afin de bénéficier de la prime à l’investissement, vous devez spécifiquement remplir les conditions suivantes :

  • La puissance de votre installation est inférieure à 500 kWc
  • Vous devez vendre et injecter la totalité ou le surplus de votre production
  • L’installateur doit détenir une qualification ou une certification de spécialiste
  • Les panneaux doivent être installés sur un bâtiment, une ombrière ou un hangar
  • Pour les installations dont la puissance est supérieure à 100 kWc, le bilan carbone ne doit pas dépasser les 550 kg eqCO2/kWc

On l’aura compris, l’autoconsommation offre trois avantages majeurs : la possibilité de réduire considérablement vos factures d’énergie, la capacité de faire un geste en faveur de la planète, le tout en bénéficiant d’aides financières !

Tous les articles sur l'autoconsommation

Sommaire
    09 87 98 64 27
    Profitez de nos offres partenaires
    Conseils personnalisés
    conseils personnalisés

    Nos experts sont à votre disposition pour un accompagnement de qualité

    Démarches simplifiées
    Simplifier vos démarches

    Du professionnel au dossier de financement : on s’occupe de tout !

    Qualité du projet garantie
    Garantir la qualité de votre projet

    TotalEnergies sélectionne des artisans qualifiés et s’assure de la conformité à la fin du projet

    Prime énergie
    Bénéficier de la prime énergie

    La garantie d’une prime compétitive pour réduire le montants des travaux

    Retour haut de page