09 87 98 64 27
Profitez de nos offres partenaires
Accueil / L’isolation de votre logement / Réussir l’isolation des combles

    Réussir l’isolation des combles

    Article mis à jour le 29 juin 2022
    Sommaire

      Les raisons d'isoler les combles d’une maison sont multiples : confort thermique et acoustique, agrandir l’espace de vie, augmentation de la valeur de son bien, et bien sûr faire des économies d’énergie. Quelle que soit la raison, l’isolation des combles aménagés ou perdus reste très rentable. Expertise Rénovation vous explique tout sur ces travaux faciles à mettre en œuvre et aux multiples opportunités. Vous verrez qu’il est encore temps de vous lancer.

      Appel Expertise Rénovation
      Vous avez un projet d'isolation ?
      Laissez-vous guider par nos experts

      Pourquoi isoler ses combles ?

      Si l’intérêt principal d’isoler les combles réside dans le fait de réguler la température de son logement, il ne faut pas négliger l’apport d’espace (pour les combles habitables) et le confort acoustique.

      Préserver le confort thermique hiver comme été

      Les combles représentent une grande surface de contact exposée à l’extérieur : au froid, au vent et au soleil. De plus, l’air chaud produit par le système le chauffage de l’habitation a tendance à monter. Pour éviter la déperdition de chaleur en hiver ou la surchauffe des combles en été, il est important de bien les isoler.

      Améliorer les performances énergétiques de son logement

      Isoler les combles d’une maison permet de réduire la consommation globale d’énergie du logement : jusqu’à 30 %.  L’habitation pourra ainsi bénéficier d’un meilleur classement énergétique. Donc, outre le bénéfice sur la facture d’énergie, ces travaux viennent augmenter la valeur patrimoniale de votre logement ce qui peut être un argument supplémentaire lors d’une éventuelle revente.

      Le confort acoustique et phonique

      Une bonne isolation acoustique apporte du confort aux habitants de la maison. L’importance de cette notion a souvent été mésestimée par le passé. L’isolation des combles permet d’y remédier grâce au choix de matériaux qui conjuguent performances thermiques et acoustiques.

      Augmenter la surface habitable de sa maison

      Chambre d'enfant, petit salon, salle de jeux... Les utilisations possibles de combles aménagés sont très variées. Selon la surface à aménager,  ces travaux nécessitent une déclaration au service d’urbanisation de la Mairie :

      • jusqu’à 40 m2 aménagés, une déclaration préalable de travaux est suffisante ;
      • à partir de 40 m2, une demande de permis de construire est nécessaire.

      Des travaux vite rentabilisés

      L’isolation des combles est une opération très rentable par plusieurs aspects :

      • les coûts très abordables des travaux (surtout en isolation par l’intérieur) ;
      • les possibilités de financements et aides pour ces travaux ;
      • les économies d’énergies après travaux.

      Comment isoler ses combles ?

      Combles sous rampants de toiture ou combles perdus, les techniques d’isolation diffèrent selon la fonction des combles et le type de charpente.

      Isoler les combles aménageables

      Les combles qui disposent de hauteur sous plafond suffisante (1m80 de hauteur minimum) et d’un plancher solide peuvent être aménagés pour être rendus habitables. Il s’agit d’un nouvel espace de vie qui agrandit la superficie de la maison et qu’il faut chauffer. Il est alors indispensable de revoir son isolation.

      L’isolation de toiture sous rampants

      Cette technique d’isolation des combles par l’intérieur est relativement simple et rapide à effectuer. 

      • elle consiste à insérer un isolant thermique en rouleau entre les chevrons de la charpente ;
      • avec l’isolation en double couche ou bicouche, les performances thermiques sont optimales : il s’agit d’installer une deuxième couche d’isolant par-dessus l’isolation des rampants.
      isolation de toiture sous-rampants

      L’isolation par l’extérieur

      isolation par l'extérieur

      Plus délicate à mettre en place, la solution d’isolation des combles par l’extérieur est cependant plus efficace. Elle implique d’insérer des panneaux porteurs ou un lit d’isolant sous le revêtement de la toiture. Il faut donc déposer la couverture du toit (les tuiles ou les ardoises).

      Isoler les combles perdus

      Hauteur sous plafond insuffisante ou charpente trop encombrante, les combles perdus sont inhabitables en l’état. Deux techniques permettent de les isoler sur toute leur surface de plancher.

      Isolation par soufflage de flocons

      Une technique généralement utilisée lorsque les combles sont difficiles d’accès.

      La couche de flocons doit être répartie de façon régulière et homogène afin de garantir la résistance thermique recherchée. Des repères de boîtiers électriques sont posés sur la structure du plancher pour pouvoir vérifier la hauteur d’isolant soufflé et faciliter le repérage des boîtiers électriques pour intervenir ultérieurement.

      isolation par soufflage de flocons

      L’isolation par panneaux rouleaux ou plaques

      isolant en rouleaux

      Les fortes épaisseurs d’isolants en rouleaux aujourd’hui disponibles permettent d’obtenir en monocouche des résistances thermiques. Ces deux méthodes d'isolation sont très efficaces et rapides à appliquer.

      Gérer l’humidité liée à la condensation

      Quelle que soit la solution employée pour isoler les combles, ces techniques doivent respecter des contraintes spécifiques qui réduisent les déperditions thermiques tout en évitant l’accumulation de l’humidité par condensation. Il sera notamment nécessaire d’installer un pare-vapeur du côté intérieur des combles.
      Depuis le 10 juillet 2020, le nouveau DTU 45.10 concernant l’isolation des combles par panneaux ou rouleaux en laines minérales manufacturées est entré en vigueur. Cette norme devient le document de référence à suivre pour l’isolation des combles. On y trouve des préconisations précises sur la réalisation de l’isolation et sur le traitement de l’étanchéité à la vapeur d’eau dans les combles.

      Quel est le meilleur isolant thermique ?

      Le choix de l’isolant est l’un des critères les plus importants à prendre en compte au moment disoler les combles. Plus ses performances thermiques et phoniques seront élevées, plus le gain en confort sera élevé.  Les isolants recommandés pour les combles sont de multiples natures.

      Les isolants minéraux

      Les isolants minéraux sont les plus répandus sur le marché et les plus utilisés :

      Type de laine minéraleCaractéristiques
      La laine de verre
      - la laine de verre est obtenue à partir du sable et/ou du recyclage de verre et la laine de roche provient du basalte ;
      - bonne résistance thermique et à l’avantage d’être un matériau ignifuge ;
      - bonne résistance à l’humidité.
      La laine de roche- peu inflammable ;
      barrière contre les rongeurs ;
      - elle conservera plus durablement ses propriétés isolantes que la laine de verre.

      Les isolants d’origine végétale naturelle

      Les isolants naturels sont fabriqués à partir de matériaux organiques.

      Type isolant naturelCaractéristiques
      La laine de chanvre
      - matériel écologique ;
      - bonnes propriétés thermiques et phoniques
      - protège de l’humidité ;
      - répulsif contre les rongeurs.
      Le liège- difficilement inflammable et résistant à l’humidité.
      La ouate de cellulose- produite à partir de papier recyclé auxquels on a rajouté un produit de traitement dans le but de la rendre non inflammable ;
      - résistance thermique, bien supérieure à la laine de verre.

      Les isolants d'origine animale

      Type isolant animalCaractéristiques
      Plume de canard et
      laine de mouton
      - disponible en rouleau ou en flocons ;
      - bon isolant naturel qui contient bien l’humidité ;
      - elles sont toutes les 2 bien adaptées pour les logements situés en zones humides.

      Les isolants artificiels

      Type d'isolant artificielCaractéristiques
      La dalle de polystyrène- bons isolants thermiques et sonores ;
      - facilement inflammables, elle doivent être recouvertes de produits ignifuges afin de les protéger du feu, des champignons et de l’humidité.
      Isolant en polyuréthane
      - isolation interne de la toiture, vaporisé sous forme de mousse sous le toit ;
      - excellente isolation thermique ;
      - faible épaisseur (entre 1,5 à 3 mm) ;
      mauvaise isolation sonore.

      Le critère d’épaisseur : le coefficient R

      Bien choisir son isolant est essentiel pour l’isolation des combles. En rénovation, la valeur minimale d’un isolant à mettre en œuvre est de :

      • R= 4,5 m 2. K/W pour les combles perdus ;
      • R= 4 m² K/W pour les combles aménagés.

      Toutefois, il est vivement conseillé d’opter pour des isolants qui respectent les critères fixés par le crédit d’impôt. Ces derniers sont fixés à :

      • R=7m².K/W pour l'isolation de plancher de combles perdus ;
      • R=6m².K/W dans le cas de l'isolation de rampants de toiture et plafonds de combles.

      Qui doit faire l’isolation des combles ?

      L’isolation des combles doit impérativement être réalisée par un artisan certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Cette certification garantit que l’artisan réalisant les travaux est engagé dans une démarche d’efficacité énergétique. Pourquoi faire appel à un artisan RGE ?

      Pour le conseil

      Même si la mise en œuvre de l’isolation des combles de toiture par l’intérieur reste facile, elle nécessite des moyens spécifiques et surtout un vrai savoir-faire pour garantir une isolation optimale et pérenne.

      Face au choix de l’isolant et aux techniques disponibles, le professionnel RGE conseille et oriente selon :

      • vos besoins en isolation ;
      • la configuration des combles et les contraintes du chantier : la structure du bâti, la présence d’humidité, la ventilation, etc.

      Combien coûte l’isolation ?

      Le coût de l’isolation des combles varie en fonction de :

      • la nature des combles : perdus ou aménagés
      • le type et l’épaisseur de l’isolant utilisé,
      • les éléments à isoler : plancher ou rampants,
      • l’accessibilité des combles,
      • la surface à isoler,
      • la technique utilisée : rouleaux, plaques ou flocons.

      Prix de la matière première

      Voici le prix des différents isolants pour les combles (hors pose).

      Type d'isolantPrix TTC
      La laine de verre- entre 3 et 15 € du m 2.
      La laine de roche- entre 5 et 20 € du m 2.bordable
      La laine de chanvre- entre 10 et 15 €/m 2.
      Le liège - entre 19 € et 25 € du m 2.
      La ouate de cellulose- entre 10 et 20 €/m 2.
      La laine de mouton et plume de canard- entre 15 € et 25 € par m 2 pour la plume de canard en vrac et 20 à 25 € pour des rouleaux de laine de mouton.
      La dalle de polystyrène- entre 10 et 15 € /m2
      Isolant en polyuréthane- entre 15 à 25 euros/m2.
      Prix constatés sur des sites spécialisés en isolation

      Prix (TTC) au mètre carré pour l’isolation des combles

      Selon la nature des combles :

      • entre 18 et 53 €/m² pour l’isolation des combles perdus ;
      • entre 45 et 85 €/m2 selon la technique et les matériaux utilisés pour les combles aménageables.

      Selon la technique employée :

      • environ 20 €/m2 pour la technique du roulage ;
      • entre 20 et 25 €/m2 pour la technique du soufflage.

      Ces tarifs (TTC) comprennent le prix du matériel et de la main-d’œuvre.

      Quelles sont les aides et subventions ?

      Depuis le 1er juillet 2021, le dispositif isolation à 1 € des combles perdus n’est plus disponible, mais d’autres dispositifs peuvent aider à financer les travaux d’isolation. 

      Fin de l’isolation à 1 €

      Le dispositif d’isolation 1 € est étroitement lié à celui des Certificats Économie d’Énergie (CEE). Le dispositif CEE n’est pas reconduit. L'isolation des combles reste toutefois indemnisable à hauteur de 5 à 9,5 €/m²  : uniquement pour les travaux dont le devis a été signé avant le 9 février 2021 et qui seront achevés avant le 8 février 2022.

      Les aides qui s’appliquent aux travaux d’isolation des combles

      AidePrescripteurBénéficiaires et conditionsMontant
      MaPrimeRénov- distribuée par l’Agence Nationale pour l’Habitat (ANAH).-tous les ménages vivant dans une maison construite depuis plus de 15 ans.- son montant est établi selon un barème. Il dépend de votre niveau de revenus : 10 à 20 € /m 2 ;
      - jusqu’à 50 % du montant des travaux.
      La Prime énergie - la Prime Énergie rentre dans le cadre des certificats d’économies d’énergie (CEE). Elle est distribuée par les fournisseurs d’énergie.il s’agit d’une aide à la rénovation thermique que tous les ménages peuvent briguer.- son montant est déterminé par les revenus du ménage et les travaux entamés : entre 10 et 20 € /m 2.
      Éco-PTZ- une aide financière proposée par des banques ayant signé une convention avec l’État.- ce prêt est accessible sans condition de ressources ;
      - il s’applique pour la résidence principale construite depuis plus de 2 ans ;
      - cumulable avec MaPrimeRénov’ et la Prime Énergie CEE.
      - il permet à un ménage d’emprunter jusqu’à 30 000 € pour la réalisation de travaux de rénovation énergétique, sans avoir à payer d’intérêts, ces derniers sont pris en charge par l’état ;
      - choisir des matériaux isolants qui respectent ces critères donne droit à un crédit d’impôt de 30 % dans la limite d’un plafond par m 2 de 100 € en cas de parois isolées par l’intérieur.
      Tva à 5,5%- aide de l'État- s’applique sur la facture totale de la rénovation de combles
      09 87 98 64 27
      Profitez de nos offres partenaires
      Conseils personnalisés
      conseils personnalisés

      Nos experts sont à votre disposition pour un accompagnement de qualité

      Démarches simplifiées
      Simplifier vos démarches

      Du professionnel au dossier de financement : on s’occupe de tout !

      Qualité du projet garantie
      Garantir la qualité de votre projet

      TotalEnergies sélectionne des artisans qualifiés et s’assure de la conformité à la fin du projet

      Prime énergie

      Bénéficier de la prime énergie

      La garantie d’une prime compétitive pour réduire le montants des travaux

      Retour haut de page