09 87 98 64 27
Profitez de nos offres partenaires
Accueil / Choisir son système de chauffage / Tout savoir sur la chaudière

    Tout savoir sur la chaudière

    Sommaire
      Article mis à jour le 29 juin 2022

      Installer ou remplacer une chaudière dans votre logement : comment faire le bon choix ? Au gaz ou au bois, à condensation, couplée ou non à un ballon d'eau chaude : de nombreuses possibilités s'offrent à vous pour un chauffage et une fourniture d'eau chaude sanitaire confortables, économiques et respectueuses de l'environnement. 

      La chaudière : principe et fonctionnement

      Elle est au centre de votre installation de chauffage : la chaudière est l'appareil permettant de produire la chaleur envoyée vers vos émetteurs : radiateurs, planchers chauffants... Elle peut également servir à chauffer l'eau chaude sanitaire contenue dans un ballon : on parle alors de chaudière mixte ou à double service. Pour cela, elle va faire chauffer de l'eau ou tout autre fluide caloporteur soit à l'aide d'un combustible (gaz, fioul, biomasse), soit à l'aide d'une résistance électrique. Le fluide ainsi chauffé est ensuite envoyé dans les canalisations de votre système de chauffage. 

      Toutefois, les technologies de chaudière sont nombreuses et selon le type d'appareil choisi, les performances ne seront pas les mêmes. On peut les répartir dans 2 grandes catégories.

      Les chaudières classiques

      Elles fonctionnent à l'aide d'électricité, de gaz ou de fioul. Ce sont en règle générale des modèles anciens. Les résidus produits par la combustion (fumées ou vapeurs) sont évacués directement vers l'extérieur via un conduit, occasionnant une certaine pollution. Les appareils à basse température présentent l'avantage de consommer moins d'énergie, en montant moins haut en température (chauffage du fluide à 50° au lieu de 90° pour la majorité des chaudières), pour un confort thermique équivalent.

      Les chaudières à condensation

      Les chaudières à condensation sont en général beaucoup plus performantes et économes que les chaudières plus anciennes. En effet, ces appareils au fioul ou au gaz récupèrent les calories contenues dans la vapeur issue de la combustion afin de les utiliser pour préchauffer le fluide caloporteur, au lieu de la rejeter directement à l'extérieur. Un gain économique (le rendement du combustible est alors supérieur à 100 %) et écologique (les rejets de gaz à effet de serre sont limités) avantageux.

      Les différents types de chaudière

      Les énergies productrices de chaleur possèdent chacune leurs caractéristiques et peuvent orienter votre choix. Attention cependant : les nouvelles normes environnementales, visant à réduire la consommation d'énergie et les rejets de gaz à effet de serre, prévoient la fin des chaudières au fioul à l'horizon 2030, et ne permettent plus l'installation d'une chaudière au gaz dans les logements neufs dès 2022.

      La chaudière électrique

      Elle chauffe le fluide ou l'eau grâce à une résistance immergée, ou à une technologie de bombardement ionique, efficace mais coûteuse à l'achat. La consommation énergétique des chaudières électriques est élevée pour les modèles classiques, et plus raisonnable pour les chaudières à basse température. Cependant, l'électricité reste la source d'énergie la plus chère du marché.

      La chaudière au gaz

      Le gaz est fourni par le réseau local ou via une cuve indépendante : selon la situation, le coût d'installation ne sera donc pas le même. Les chaudières au gaz existent en version basse température, moins énergivore, ou à condensation, avec un meilleur rendement.

      Le saviez-vous ?

      Les chaudières au gaz ne seront plus autorisées dans les constructions neuves à compter du 1er janvier 2022.

      Les chaudières au fioul

      La chaudière au fioul fonctionne grâce à un combustible est stocké dans une cuve indépendante, un vrai surcoût à l'installation. Le fioul reste l'énergie fossile la plus polluante ; mieux vaut donc miser sur un modèle à condensation qui permet un rendement optimal et un peu moins de rejets dans l'atmosphère. Les chaudières basse température sont, elles, un peu plus économes.

      Les chaudières à bois

      À bûches (rechargement manuel), à granulés de bois ou mixtes (bûches et granulés), ce sont les seuls appareils utilisant un combustible renouvelable. Les granulés ou pellets permettent un rechargement automatisé via un silo indépendant pour un plus grand confort d'utilisation, ainsi qu'une programmation. Mais quelle que soit la forme du combustible, il faut prévoir la place pour le stocker.

      Voici un tableau récapitulatif qui répertorie les avantages et les inconvénients des différents types de chaudières :

      Type de chaudièreAvantagesInconvénients
      Chaudière électrique- peu chère à l'achat ;
      - installation simple ;
      - pas de rejets à évacuer.
      - énergie chère et fossile ;
      - forte consommation.
      Chaudière au gaz- bon confort de chauffe ;
      - très bon rendement avec les systèmes à condensation ;
      - peu chère à l'achat ;
      - chaudière à condensation éligible aux aides.
      - soumise aux variations du prix du gaz ;
      - utilisation d'une énergie fossile.
      Chaudière au fioul- entretien simple ;
      - pas d'abonnement énergétique à payer.
      - obligation de disposer d'une cuve ;
      - énergie très peu écologique
      Chaudière à bois- combustible renouvelable et peu coûteux ;
      - impact limité sur l'environnement ;
      - très bonnes performances de chauffage.
      - système encombrant (chaudière + combustible) ;
      - chargement manuel pour les chaudières à bûches.

      Voici un tableau récapitulatif des prix en fonction de la chaudière que vous choisirez :

      TypePrix TTC* (hors pose)Entretien
      Chaudière électriquemurale : 800 à 4 000 €
      au sol : 2 000 à 6 000 €
      ionique : 4 000 à 15 000 €
      basse température : 4 000 à 10 000 €
      non obligatoire
      Chaudière à gazchaudière standard : 500 à 2 500 €
      chaudière basse température : 1 000 à 4 000 €
      chaudière à condensation : 3 200 à 8 000 €
      entretien annuel par un professionnel obligatoire ;
      ramonage annuel indispensable.
      Chaudière au fioulchaudière standard : 2 000 à 4 000 €
      chaudière basse température : 3 500 à 6 000 €
      chaudière à condensation : 4 500 à 7 000 €
      entretien annuel par un professionnel obligatoire.
      Chaudière à boischaudière à pellets : 8 000 à 12 000 €
      chaudière à bûches : 4 000 à 8 000 €
      chaudière mixte (bûches + granulés) : 6 000 à 16 000 €
      entretien annuel par un professionnel obligatoire ;
      contrôle du fonctionnement obligatoire tous les 2 ans.
      *Prix moyens constatés sur des sites de professionnels du chauffage

      Comment choisir sa chaudière ?

      La bonne chaudière pour votre maison vous permet de chauffer au plus juste, en assurant un confort optimal et en préservant votre budget. Pour faire le bon choix vous devez prendre en compte plusieurs facteurs.

      Les besoins en chauffage

      Les performances de votre chaudière dépendent de sa puissance (exprimée en Kilowatt/heures), elle-même liée au volume à chauffer et au fait ou non de fournir également l'eau chaude sanitaire. Pour le chauffage et l'eau chaude, comptez en moyenne 20 à 28 kWh pour une maison de moins de 100 m², et de 25 à 35 kWh pour un logement de plus de 100 m².

      Sous-dimensionnée, votre chaudière aura du mal à délivrer la chaleur à tous les émetteurs et fonctionnera donc en surrégime, avec une surconsommation énergétique à la clé. À l'inverse, surdimensionnée, votre chaudière vous coûtera plus cher à l'achat et au fonctionnement pour une efficacité égale à celle d'un équipement plus adapté…

      Les besoins en eau chaude

      Dans le cas d'une chaudière mixte, deux technologies existent : la chaudière instantanée délivre de l'eau chaude en continu ; elle est idéale pour les petits espaces et correspond aux modèles de chaudières murales, sans ballon. Les chaudières à accumulation, quant à elles, réchauffent une réserve d'eau contenue dans un ballon qui peut être intégré à la chaudière, ou bien séparé. La forte capacité du ballon permet de fournir assez d'eau chaude pour une grande famille.

      La place disponible

      Petit logement ? Une chaudière murale électrique, compacte et silencieuse, à fourniture d'eau chaude instantanée, sera parfaite pour couvrir vos besoins. Elle s'intègre dans une pièce d'eau, voire dans un placard, et ne nécessite aucun conduit d'évacuation. Comme son nom l'indique, elle se fixe au mur d'une cuisine ou d'une salle de bain et peut être d'un encombrement très réduit La chaudière murale peut fonctionner à l'électricité ou au gaz ; traditionnellement, sa puissance est moins importante que celle d'une chaudière au sol (25 kWh en moyenne), elle sera donc à privilégier en cas de petit logement et en appartement.

      Les chaudières au sol prennent place idéalement dans une pièce dédiée : cet appareil est encombrant, et est très souvent relié à d'autres installations, comme un ballon d'eau chaude sanitaire ou encore une pompe à chaleur, ce qui en fait un système très complet. Robuste et puissante (35 kWh ou plus), la chaudière au sol est idéale pour chauffer une grande maison et peut fonctionner à l'électricité, au gaz, au fioul, mais aussi à l'aide d'énergies renouvelables comme le bois.

      L'évacuation des rejets

      Hormis les chaudières électriques, tous les autres équipements fonctionnent grâce à la combustion d'une source d'énergie qui génère des fumées et/ou des vapeurs. Même si les chaudières à condensation de dernière génération réutilisent une très grande partie de ces rejets pour améliorer encore le rendement énergétique, il faut néanmoins évacuer ces résidus.

      La chaudière ouverte

      Les chaudières ouvertes utilisent un conduit de cheminée existant, tubé, à la fois pour évacuer les vapeurs de combustion et pour "nourrir" la combustion par un apport d'air extérieur constant, assurant un bon tirage et limitant les risques de dégagement de monoxyde de carbone.

      La chaudière étanche

      Les modèles étanches, dits à ventouse, nécessitent quant à eux l'installation d'un conduit dédié à l'évacuation vers l'extérieur qui se situera en façade de votre maison. Ils exploitent l'air de l'intérieur du logement pour le tirage. Ils sont indiqués en l'absence de cheminée exploitable. Les chaudières à gaz à condensation sont en règle générale des appareils étanches.

      Le prix

      Le prix d’une chaudière électrique dépend d’un certain nombre de critères comme le type de la chaudière, son mode de fonctionnement. La solidité est aussi un facteur important qui détermine le prix de la chaudière.

      L'installation d'une chaudière

      La pose de votre chaudière à gaz se déroule selon les étapes suivantes :

      • le raccordement électrique : le chauffagiste relie votre chaudière à une ligne d’électricité spécifique pour assurer son fonctionnement.
      • le raccordement au gaz : votre chaudière doit ensuite être alimentée en combustible ;
      • le raccordement à un circuit d'eau sanitaire : en effet l’eau chaude et froide seront raccordé à ce circuit afin de vous délivrer de l’eau chaude ou froide ;
      • le raccordement des vidanges : l'utilisation d'un robinet de vidange est nécessaire pour permettre le nettoyage du circuit de chauffage ;
      • le raccordement au conduit d’évacuation des fumées : votre chaudière est donc reliée à un conduit d’évacuation permettant le rejet à l’extérieur de votre domicile via un conduit de cheminée ou une ventouse ;
      • la mise en eau : le professionnel va ajuster le niveau d’eau nécessaire au bon fonctionnement de l’appareil ;
      • la mise en service : votre chaudière est en état de fonctionner.

      Le saviez-vous ?

      Une fois que l’installation est effectuée, l’installateur établira un certificat de conformité qui assurera que l’installation de votre chaudière à gaz répond parfaitement aux normes de sécurité.

      Quelles sont les aides pour l’achat d’une chaudière ?

      La plupart des aides disponibles pour le renouvellement de votre chaudière concernent, aujourd'hui, l'achat d'un équipement à la fois performant et économe en énergie. Ainsi, les chaudières au fioul ou les anciennes chaudières au gaz, considérées comme peu performantes et écologiques, sont aujourd'hui éligibles à une prime à la conversion pour l'achat d'un nouvel appareil plus économe. Par ailleurs, les aides traditionnelles à la rénovation énergétique, disponibles ou non sous conditions de ressources, permettent elles aussi de financer l'achat et l'installation d'une nouvelle chaudière.

      DispositifQuel équipement ?ConditionsCumul possible
      La prime à la conversionremplacement d'une chaudière ancienne par une chaudière biomasse ou à gaz à très hautes performances énergétiques.pour tous, le montant dépendant des ressources du foyer ;
      installation par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l'Environnement).
      maPrimeRénov' ;
      éco-PTZ ;
      aide Habiter Mieux de l'Anah ;
      chèque énergie.
      MaPrimeRénov'achat ou remplacement d'une chaudière ancienne par une chaudière biomasse ou à gaz à très hautes performances énergétiques.sous conditions de ressources ;
      installation par un professionnel RGE.
      prime à la conversion Éco-PTZ ;
      aides des collectivités locales ;
      chèque énergie.
      L'Éco-prêt à taux 0 (Éco-PTZ)achat ou remplacement d'une chaudière ancienne par une chaudière biomasse ou à gaz à très hautes performances énergétiques ;
      achat ou remplacement d'une chaudière ancienne par une chaudière biomasse ou à gaz à très hautes performances énergétiques, permettant un gain énergétique d'au moins 25 %.
      sous conditions de ressources ;
      installation par un professionnel RGE;
      éco-PTZ ;
      prime à la conversion ;
      aides des collectivités locales.
      La TVA à 5,5 %achat ou remplacement d'une chaudière ancienne par une chaudière biomasse ou à gaz à très hautes performances énergétiques.pour tous ;
      installation par un professionnel RGE.
      maPrimeRénov' ;
      éco-PTZ ;
      prime à la conversion ;
      aides des collectivités locales.
      Le chèque énergieachat ou remplacement d'une chaudière ancienne par une chaudière biomasse ou à gaz à très hautes performances énergétiques.sous conditions de ressources ;
      installation par un professionnel RGE.
      maPrimeRénov'.
      Les aides des collectivités localesachat ou remplacement d'une chaudière ancienne par une chaudière biomasse ou à gaz à très hautes performances énergétiques.conditions dépendant des régions, se renseigner auprès de la collectivité.prime à la conversion ;
      maPrimeRénov' ;
      éco-PTZ ;
      aide Habiter Mieux de l'Anah.

      09 87 98 64 27
      Profitez de nos offres partenaires
      Conseils personnalisés
      conseils personnalisés

      Nos experts sont à votre disposition pour un accompagnement de qualité

      Démarches simplifiées
      Simplifier vos démarches

      Du professionnel au dossier de financement : on s’occupe de tout !

      Qualité du projet garantie
      Garantir la qualité de votre projet

      TotalEnergies sélectionne des artisans qualifiés et s’assure de la conformité à la fin du projet

      Prime énergie

      Bénéficier de la prime énergie

      La garantie d’une prime compétitive pour réduire le montants des travaux

      Retour haut de page