09 87 98 64 27
Profitez de nos offres partenaires
Accueil / Choisir son système de chauffage / Tout savoir sur comment se chauffer au bois

Tout savoir sur comment se chauffer au bois

Article mis à jour le 16 décembre 2022

Écologique, économique et performant, le chauffage au bois a le vent en poupe. Alors, comment bien choisir ses équipements pour profiter d’une atmosphère douce et chaleureuse, tout en préservant l’environnement et en faisant des économies ? En effet, le prix du bois est moins volatile que la plupart des autres énergies Le coût du kWh du bois se situe en moyenne à 0,05€ contre 0,08 € pour le gaz de ville ou 0,155 € pour l'électricité.

Appel Expertise Rénovation
Vous voulez changer votre système de chauffage ?
Laissez-vous guider par nos experts

Le chauffage au bois principe et fonctionnement

 Il existe aujourd'hui de nombreuses installations performantes et économiques.

Chauffage d’appoint ou chauffage central ?

Le chauffage au bois est généralement utilisé comme chauffage d’appoint, en complément d’un chauffage central en hiver, ou pendant les saisons intermédiaires pour éviter d’allumer le chauffage principal. Il est également possible de l’utiliser en chauffage central, mais seulement si la taille et la configuration du logement le permettent. Dans les deux cas, il est fortement recommandé de faire appel à un professionnel certifié RGE Qualibois pour l’installation des équipements, afin de s’assurer de la conformité des travaux et pouvoir bénéficier d’aides ou de crédit d’impôts.

Les différents types de combustibles

Le choix du combustible est également essentiel, car il a une influence certaine sur la performance de chauffe ainsi que sur le coût du chauffage. En France, le prix du bois de chauffage est relativement faible, comparé à d’autres énergies, mais, selon le type de bois choisi, le rapport prix/performance peut varier considérablement.

  • les bûches de bois fendues ou en rondins : Elles sont généralement vendues par stères, et débitées en tronçons. Leur prix varie en fonction des régions et des saisons. Il s’agit du type de combustible le plus employé aujourd’hui, économique et adapté à différents types d’appareils (cheminées ouvertes, inserts, foyers, différents poêles et chaudières) ;
  • les plaquettes forestières : Également appelées « bois déchiqueté », ce sont des copeaux de bois provenant des exploitations forestières. Ce type de combustible permet une alimentation automatique de la chaudière, en provenance directe du  silo de stockage ;
  • les bûchettes ou briquettes de bois : Il s’agit de de bûches de bois reconstitué et compressé, elles se consument moins vite que les bûches traditionnelles. Plus petites et compactes, elles demandent moins d’espace de stockage ;
  •  les pellets ou granulés de bois : Ils se présentent sous la forme de bâtonnets de bois, très compacts. Ils sont fabriqués à partir de résidus de bois provenant et présentent un fort pouvoir calorifique.
  • Quel que soit le bois choisi, il est important de toujours le stocker dans un endroit aéré, à l’abri, afin qu’il reste toujours bien sec. En effet, un bois humide chauffera moins et libérera des particules polluantes.

    Les différents types de chauffage au bois

    Différents types d’appareils permettent de se chauffer au bois :

    • la cheminée à foyer ouvert : encore incontournable, malgré le faible rendement qu’elle fournit, elle est principalement utilisée pour l’environnement chaleureux qu’elle permet de créer. Elle est plus polluante que les autres appareils de chauffe au bois, car elle émet des particules et du CO2 ;
    • l’insert, ou foyer fermé : Il est installé dans la cheminée existante, dans le but d’augmenter ses performances énergétiques ;
    • les poêles à bois : les poêles, en fonte ou en acier, ils permettent de bénéficier de chauffage au bois sans cheminée. Ils sont bien plus performants qu’une cheminée à foyer ouvert et permettent une montée de température plutôt rapide.
    • les poêles à granulés : Les poêles à granulés sont conçus pour chauffer rapidement et efficacement à partir d’une énergie renouvelable, les granulés de bois (ou « pellets »). Il s’agit de petits bâtonnets cylindriques issus du compactage des résidus de scieries, comme les sciures et copeaux, sans colle ni additif.

    Si vous souhaitez utiliser le chauffage au bois comme chauffage central, avec des radiateurs, il vous faut alors choisir une chaudière :

    • les chaudières à bûches : elles doivent être rechargées manuellement ;
    • les chaudières à plaquettes ou à granulés : ce type de modèle est totalement automatisé, il faut en revanche disposer d’un lieu de stockage à moins de 20 mètres de la chaudière.
    Appel Expertise Rénovation
    Vous voulez changer votre système de chauffage ?
    Laissez-vous guider par nos experts

    Quels sont les avantages ?

    Le choix du chauffage au bois présente aujourd’hui de nombreux avantages :

    Une énergie écologique et renouvelable

    Le chauffage au bois est une énergie renouvelable, car la forêt se régénère bien plus vite qu’une énergie fossile. De plus, il présente un bilan carbone neutre, et n’émet donc pas de déchets. Il s’agit donc d’une énergie vraiment propre qui respecte l’environnement.

    Un faible coût pour un rendement performant

    Se chauffer au bois est aujourd’hui le mode de chauffage le plus économique. Les poêles à bois et les chaudières à bois sont plus chers lors de l’achat que ceux à gaz ou à pétrole, mais il s’agit d’un investissement très rentable, puisqu’il sera rapidement amorti par un rendement plus performant ainsi qu’un crédit d’impôt. Le bois affiche aujourd’hui le prix un prix bien plus bas que les autres énergies : 0.44 €/kWh, contre 0.070 € / kWh pour le gaz naturel, 0.075 € / kWh pour le fioul et 0.159 € / kWh pour l’électricité.

    Le rendement d’un poêle à bois est d’environ 70 %, celui d’un poêle à pellets ou d’une cheminée à foyer fermé avec récupérateur de chaleur est d’environ 80 %.

    L'esthétique

    Le feu de bois crée une atmosphère chaleureuse et les nouveaux poêles à bois existent en de nombreuses déclinaisons afin de s’adapter à tous les intérieurs.

    L’autonomie des poêles 

    Entièrement automatisés, ils permettent de chauffer votre intérieur. La combustion, plus complète, est aussi synonyme d'autonomie plus importante. Celle-ci peut atteindre 24 h. Certains poêles disposent également de systèmes qui permettent de les déclencher à distance. Le type de bois utilisé peut également influer sur l'autonomie du poêle.

    Les inconvénients du chauffage au bois

    Malgré tous ces avantages, se chauffer au bois présente néanmoins également quelques inconvénients :

    L'espace de stockage

     Il s’agit de l’inconvénient principal du chauffage au bois. En effet, se chauffer au bois nécessite obligatoirement de disposer d’un espace conséquent pour pouvoir le stocker, qu’il s’agisse de stères de bûches ou de sacs de pellets. De plus, ce lieu doit être bien au sec, car le bois déteste l’humidité.

    L'entretien

    Pour bien se chauffer au bois, il est impératif d’entretenir correctement les équipements de chauffe, ce qui consiste en un entretien annuel obligatoire par un professionnel, ainsi que le retrait régulier des cendres et le nettoyage du foyer et des vitres au chiffon humide.

    Les aides et subventions disponibles

    L’acquisition d’un appareil de chauffage au bois coûte entre 5000 € et 12 000 €, mais cet investissement peut vous permettre de bénéficier :

    • de subventions de l’ANAH ;
    • de primes énergies, comme la prime TotalEnergies, par exemple ;
    • de la prime "MaPrimeRénov” désormais appelée "MaPrimeRénov Sérénité".
    Sommaire
      09 87 98 64 27
      Profitez de nos offres partenaires
      Conseils personnalisés
      conseils personnalisés

      Nos experts sont à votre disposition pour un accompagnement de qualité

      Démarches simplifiées
      Simplifier vos démarches

      Du professionnel au dossier de financement : on s’occupe de tout !

      Qualité du projet garantie
      Garantir la qualité de votre projet

      TotalEnergies sélectionne des artisans qualifiés et s’assure de la conformité à la fin du projet

      Prime énergie
      Bénéficier de la prime énergie

      La garantie d’une prime compétitive pour réduire le montants des travaux

      Retour haut de page