09 87 98 64 27
Profitez de nos offres partenaires
Accueil / L’isolation de votre logement / Tout savoir sur l’isolation de la toiture

    Tout savoir sur l’isolation de la toiture

    Article mis à jour le 29 juin 2022
    Sommaire

      Que ce soit pour améliorer votre confort, faire des économies d’énergie ou pour concrétiser un projet d'isolation d’aménagement des combes, vous envisagez peut-être d’isoler le toit de votre maison. Avant de vous lancer dans ces travaux, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur l’isolation de la toiture. Pourquoi isoler, avec quels matériaux, combien ça coûte et quelles sont les aides financières auxquelles vous pouvez prétendre : Expertise rénovation vous dit tout.

      Appel Expertise Rénovation
      Vous avez un projet d'isolation ?
      Laissez-vous guider par nos experts

      Pourquoi réaliser l'isolation de sa toiture ?

      Isoler la toiture est un excellent moyen de limiter les pertes de chaleur de votre habitation. Résultat : votre consommation d’énergie diminue et le montant de vos factures de chauffage aussi.

      En effet, la chaleur a la fâcheuse habitude de s’échapper par les parois et la toiture. C’est d’ailleurs par cette dernière qu’ont lieu les plus fortes déperditions thermiques.

      Par ailleurs, une bonne isolation du toit permet d’améliorer la classe énergétique de votre bien immobilier. Un argument de taille lorsque vous souhaiterez le vendre ou le louer. 

      Comment isoler la toiture ?

      Il existe 2 moyens de procéder à l’isolation de la toiture : l’isolation de la toiture par l’extérieur et l'isolation de la toiture par l’intérieur. Le choix de l’une ou l’autre technique dépend de votre projet (aménagement ou non des combles, place disponible, état de la couverture et de la charpente).

      Isolation de la toiture par l’extérieur

      L’isolation du toit par l’extérieur est probablement la méthode la plus efficace pour isoler une toiture. Cependant, elle n’est pas la plus courante, car elle demande de plus gros travaux. Envisagez-la si vous prévoyez d’ores et déjà de remplacer entièrement la couverture de la toiture. En effet, l’isolation par l’extérieur de la toiture nécessite de retirer le revêtement du toit avant de poser l’isolant entre la charpente et la toiture. Il peut s’agir d’un isolant rigide ou de panneaux de toiture porteurs.

      La méthode d’isolation par l’extérieur varie en fonction du type de charpente :

      • avec une charpente en bois et une charpente métallique, on utilise un isolant en rouleaux ou en panneaux ;
      • l’isolation d’une charpente en béton revient à isoler un toit-terrasse, qu’il soit destiné ou non à accueillir le passage de piétons. Il faudra alors installer un pare-vapeur, un isolant, un revêtement d’étanchéité et enfin un revêtement de sol.

      L’isolation d’une toiture-terrasse s’effectue généralement par l’extérieur, car poser un isolant au plafond aurait tendance à favoriser la condensation dans votre habitation.

      Les avantages de l’isolation de la toiture par l’extérieur :

      AvantagesInconvénients
      - vous conservez la hauteur sous plafond ;
      - elle permet de garder les poutres de la charpente apparentes ;
      - vous n’avez pas besoin de quitter la maison pendant les travaux ni de libérer les pièces ;
      - elle s’intègre dans des travaux de rénovation de la couverture.
      - si elle n’est pas intégrée dans des travaux de rénovation de la couverture, elle est très coûteuse ;
      - elle est plus difficile à réaliser qu’une isolation par l’intérieur.

      Isolation de la toiture par l’intérieur

      Isoler la toiture par l’intérieur revient à isoler les combles. Les isolations de toitures par l’intérieur sont aussi efficaces contre les déperditions d’énergie et permettent de gagner en confort thermique.

      Par ailleurs, il existe plusieurs techniques d’isolation de la toiture par l’intérieur. Le choix se fera en fonction du type de combles (combles perdus ou combles aménageables).

      Isolation des combles perdus

      Les combles sont considérés comme perdus et donc non habitables dans 2 cas :

      • lorsque la hauteur sous charpente ne dépasse pas 1,80 m ;
      • si la pente de la charpente est inférieure à 30°.
      isolation des combles perdus

      Vous aurez alors le choix entre plusieurs techniques d’isolation :

      Technique d'isolationCaractéristiques
      Isolation des combles par soufflage- si les combles sont particulièrement inaccessibles, la technique par soufflage sera idéale. Une cardeuse ou une souffleuse projette un isolant sur le sol des combles perdus.
      - la laine de verre ou la ouate de cellulose est réduite en flocons avant d’être projetée. Ainsi, toute la surface de plancher est couverte.
      Isolation des combles par épandage- si les combles sont accessibles et qu'il est possible d’y circuler en toute sécurité, l’isolation par épandage est envisageable.
      - un pare-vapeur sera installé en premier lieu sur le plancher des combles. Les flocons d’isolants sont ensuite répartis sur le sol à la main avant d’être égalisés avec un râteau. Du chanvre, de la laine de mouton, de la laine de roche ou de la laine de verre sert alors d’isolant.
      Isolation des combles avec un isolant en panneaux ou rouleaux- si l’espace et le plancher permettent de se déplacer dans les combles, l’isolation peut s’effectuer grâce à des rouleaux d’isolant.
      - pour garantir l’étanchéité, un pare-vapeur sera disposé au préalable. Les rouleaux d’isolant (de la laine minérale en règle générale) sont ensuite déroulés sur le sol. Il est également possible d’utiliser de l’isolant sous forme de panneaux. Ces derniers sont alors composés de polystyrène, de polyuréthane, de laine minérale, de fibre de bois ou encore de liège.

      Isolation des combles aménageables

      Lorsque les combles sont aménageables, l’isolation de la toiture est une étape indispensable.Là en core, vous pouvez isoler le toit selon différentes techniques :

      Technique d'isolationCaractéristiques
      Isolation des rampants- il s’agit d’une technique simple et rapide à effectuer. Un isolant thermique en rouleau est posé entre les chevrons. L’épaisseur de l’isolation dépend de la place disponible entre l’écran sous toiture et les chevrons. S’il n’y a pas d’écran sous toiture, l’isolant sera moins épais de 2 cm, garantissant ainsi une bonne ventilation et évitant les problèmes d’humidité.
      Isolation en double couche- aussi appelée isolation bicouche, l’isolation en double couche permet d’obtenir des performances thermiques optimales. Cela consiste à effectuer une isolation sous rampants classique, puis à installer des suspentes maintenant une seconde couche d’isolant.
      Isolation par l'extérieur- cela revient à isoler la toiture et la charpente par l’extérieur.

      Quel est le meilleur isolant thermique ?

      Maintenant que vous connaissez les techniques d’isolation de la toiture, vous vous demandez peut-être quel isolant choisir. Il existe en effet différents matériaux plus ou moins efficaces et plus ou moins adaptés à votre projet.

      Pour choisir le meilleur isolant thermique, vous devez prendre en compte plusieurs critères :

      • le coefficient de résistance thermique (R) ;
      • l’épaisseur ;
      • la résistance et la durabilité ;
      • l’écoulement de l’air ;
      • la réaction au feu ;
      • l’impact écologique. 

      Le coefficient de résistance thermique s’exprime en m²k/W. Il dépend de l’épaisseur du matériau et de sa conductivité thermique. Plus le coefficient est élevé, plus la performance thermique est efficace. Pour l’isolation des rampants de la toiture et des plafonds des combles, il est conseillé d’opter pour une isolation dont R est supérieur ou égal à 6 m²k/W. Concernant les planchers de combles perdus, il est recommandé de choisir une isolation dont R est supérieur ou égal à 7. Pour obtenir une bonne isolation, choisissez l’épaisseur de l’isolant en fonction de sa conductivité thermique.

      Voici un comparatif des différents isolants pour la toiture :

      TypeAvantagesInconvénientsConductivité thermique et épaisseur minimale recommandées pour obtenir R = 7
      Polyuréthane sous forme de panneaux ou de mousse expansive (origine synthétique)- très fort pouvoir isolant ;
      - résistance mécanique élevée ;
      - bonne résistance à l'humidité (laisse migrer la vapeur d’eau).
      - longévité plutôt faible ;
      - isolation phonique passable ;
      - irritant en cas de contact prolongé ;
      - dégage des gaz toxiques en cas d'incendie.
      - conductivité thermique : 0.025 ;
      - épaisseur minimale recommandée : 17,50 cm.
      Polystyrène extrudé sous forme de panneaux (origine synthétique)- fort pouvoir isolant ;
      - résistance mécanique élevée ;
      - résistance à la compression ;
      - matériau très léger.
      - instable dans le temps ;
      - peut entraîner des problèmes d’humidité et de condensation ;
      - mauvaise isolation acoustique ;
      - facilement inflammable et rejet de fumées nocives en cas d’incendie.
      - conductivité thermique : 0.032.
      - épaisseur minimale recommandée : 22,40 cm.
      Polystyrène expansé sous forme de panneaux (origine synthétique)- imputrescible (qui ne peut se putréfier, pourrir). instable dans le temps ;
      - peut entraîner des - problèmes d’humidité et de condensation ;
      - mauvaise isolation acoustique ;
      - facilement inflammable et rejet de fumées nocives en cas d’incendie.
      - conductivité thermique : 0.034 ;
      - épaisseur minimale recommandée : 23,80 cm.
      Laine de verre sous forme de rouleaux, de panneaux ou en vrac (origine composite)- facile à installer ;
      - matériau léger ;
      - bonne isolation acoustique ;
      - imputrescible ;
      - résistant aux rongeurs ;
      - grande longévité (au moins 20 ans) ;
      - aucun danger pour la santé
      - bon marché.
      - lors de la pose, peut provoquer des irritations cutanées ;
      - sujet au tassement, s’affaisse sous son propre poids au fil du temps ;
      - inflammable
      - conductivité thermique : 0.039 ;
      - épaisseur minimale recommandée : 25,20 cm.
      Laine de roche sous forme de rouleaux, de panneaux ou en vrac (origine minérale)- résistant à l’humidité ;
      - peu inflammable ;
      - bonne isolation phonique ;
      - bon rapport qualité/prix.
      - peut se tasser avec le temps ;
      - protection à prendre lors de la pose.
      conductivité thermique : 0.039 ;
      - épaisseur minimale recommandée : 25,90 cm.
      Fibre de bois rigide sous forme de panneaux (origine végétale)- très grande longévité (une cinquantaine d’année) ;
      - bonne isolation acoustique ;
      - renouvelable ;
      - recyclable.
      - inflammable- conductivité thermique : 0.038.
      - épaisseur minimale recommandée : 20 cm.
      Laine de coton (origine végétale)- grande longévité (50 ans) ;
      - bonne isolation acoustique ;
      - imputrescible ; - meilleur rapport poids/performance thermique ;
      - bonne résistance au développement des bactéries ;
      - renouvelable ;
      - recyclable.
      - uniquement pour les planchers de combles perdus.
      - conductivité thermique : 0.051 ;
      - épaisseur minimale recommandée : 25,90 cm.
      Laine de chanvre en rouleaux, panneaux ou vrac (origine végétale)- excellente durabilité (40-50 ans) ;
      - imputrescible ;
      - antifongique ;
      - antibactérien ;
      - répulsif aux rongeurs et insectes ;
      - pas de nocivité chimique ;
      - plante écologique ;
      - recyclable ;
      - renouvelable.

      - conductivité thermique : 0.042
      - épaisseur minimale recommandée : 29,54 cm.
      Laine de mouton sous forme de rouleaux et panneaux (origine animale)- naturel ;
      - écologique ;
      - bonne longévité ;
      - bonne résistance à l’humidité.
      - inflammable ;
      - doit être traité contre les rongeurs
      - conductivité thermique : 0.040 ;
      - épaisseur minimale recommandée : 28 cm.
      Ouate de cellulose en vrac (origine végétale)- isolant biosourcé ;
      - grande longévité (plus de 40 ans) ;
      - très bonne isolation acoustique ;
      - bon marché ;
      - présence éventuelle d’additif pour ignifuger.- conductivité thermique : 0.043 ;
      - épaisseur minimale recommandée : 27,30 cm.

      Qui doit faire l’isolation de la toiture ?

      Comme c’est le cas pour un grand nombre de travaux, il est préférable de confier la réalisation de l’isolation de la toiture à un professionnel. Si vous souhaitez bénéficier d’aides financières, l’entreprise devra obligatoirement être certifiée RGE (reconnue garant de l'environnement).

      Combien coûte l’isolation ?

      Le prix de l’isolation de la toiture varie en fonction du projet, de la surface à isoler, des matériaux choisis, du prix de la main-d’œuvre selon votre région, etc.

      Une isolation de la toiture par l’extérieur coûte en moyenne 185 €/m² TTC (environ 130 €/m² de matériel et 55 €/m² de main-d'œuvre).

      Le montant de la facture pour l’isolation des combles perdus oscille entre 18 et 53 €/m². Peut-être avez-vous déjà entendu parler de l’isolation de la toiture à 1 € ? Cette aide destinée à financer les combles perdus n’est plus disponible depuis le 1er juillet 2021. Elle a été remplacée par d’autres dispositifs.

      Selon la technique et les matériaux utilisés, l’isolation de la toiture par l’intérieur pour les combles aménageables est facturée entre 45 et 85 €/m², matériel et main-d’œuvre compris.

      Quelles sont les aides et subventions ?

      Le gouvernement a mis en place certains dispositifs vous aidant à financer vos travaux de rénovation énergétique comme l’isolation de la toiture.

      Ainsi, vous pouvez bénéficier de :

      • maPrimeRénov’, octroyée par l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah), est accessible aux propriétaires bailleurs ou occupants. Le montant de Ma Prime Rénové est calculé en fonction du lieu d’habitation et du revenu fiscal de référence ;
      • les certificats d’économies d’énergie (CEE) ont été mis en place par l'État depuis 2016. Ils aident à financer la transition énergétique. Les propriétaires et les occupants peuvent en bénéficier. Pour cela, ils doivent se renseigner et en faire la demande auprès d’un fournisseur d’énergie, comme TotalEnergies ;
      • l’éco-prêt à taux zéro ou Éco-PTZ, est un emprunt sans intérêts qui aide à financer tous les travaux de rénovation énergétique ;
      • la TVA à taux réduits à 5,5 % est appliquée aux travaux d’isolation thermique.
      09 87 98 64 27
      Profitez de nos offres partenaires
      Conseils personnalisés
      conseils personnalisés

      Nos experts sont à votre disposition pour un accompagnement de qualité

      Démarches simplifiées
      Simplifier vos démarches

      Du professionnel au dossier de financement : on s’occupe de tout !

      Qualité du projet garantie
      Garantir la qualité de votre projet

      TotalEnergies sélectionne des artisans qualifiés et s’assure de la conformité à la fin du projet

      Prime énergie

      Bénéficier de la prime énergie

      La garantie d’une prime compétitive pour réduire le montants des travaux

      Retour haut de page