09 87 98 64 27
Profitez de nos offres partenaires
Accueil / L’isolation de votre logement

    L’isolation de votre logement

    Article mis à jour le 29 juin 2022
    Sommaire

      Une bonne isolation thermique que se soit contre la chaleur ou pour vous protéger en hiver, vous permet de réaliser des économies d’énergie et d’argent. Pour tout savoir sur l’isolation des murs, de la toiture, des portes et fenêtres, des combles ou encore des sols. Sachez également que l'État afin d'encourager la rénovation énergétique des logements en France, proposent des aides et subventions dédiées pour l'isolation.


      Appel Expertise Rénovation
      Vous avez un projet d'isolation ?
      Laissez-vous guider par nos experts

      Isolation des murs

      L’isolation des murs joue un rôle important sur les performances énergétiques de votre logement. En effet, 25% des déperditions thermiques d’une habitation proviennent des murs. Il est donc primordial de bénéficier d’une isolation performante des murs. Pour ce faire, vous pouvez opter pour une isolation thermique par l’extérieur ou par l’intérieur.

      Sachez que l'État afin d'encourager la rénovation énergétique des logements en France, proposent des aides et subventions dédiées pour l'isolation.

      L’isolation par l’extérieur 

      L’isolation par l’extérieur renforcera l’enveloppe de votre habitation. Privilégiez cette technique lorsque vous prévoyez des travaux de ravalement de façade.

      Avantages et les inconvénients de l’isolation par l’extérieur

      Voici les avantages et les inconvénients de l’isolation des murs par l’extérieur :

      AvantagesInconvénients
      - c’est une isolation très efficace ;
      - elle ne réduit pas la surface habitable ;
      - elle ne nécessite pas de faire des travaux complémentaires (de décoration par exemple) ;
      - elle est idéale lors de projets de ravalement de façade.
      - elle ne peut pas être réalisée sur tous les bâtiments. Il est donc indispensable de consulter les règles d’urbanisme de la commune ;
      - elle sera plus difficile à mettre en place sur une façade comprenant plusieurs ouvrants ;
      - le coût est plus élevé que celui d’une isolation des murs par l’intérieur.

      Les différentes techniques pour l’isolation par l’extérieur

      L’isolation des murs par l’extérieur peut se faire de trois manières différentes : 

      • l’isolation par panneaux enduits : cela consiste à coller ou visser des panneaux isolants aux murs. Ils seront ensuite recouverts d’un treillis puis d’un enduit ;
      • le bardage : les panneaux isolants sont installés sur une ossature fixée aux murs puis protégés par un film pare-pluie ou un panneau respirant. Un bardage est ensuite posé sur la façade assurant ainsi une bonne étanchéité aux parois ;
      • l’isolant avec enduit : cette technique nécessite une préparation soignée des murs. Ces derniers recevront un enduit isolant végétal ou minéral. Ce produit sera coffré sur le mur extérieur ou projeté. L’application d’un crépi de finition finalise l’ensemble. 

      L’isolation par l’intérieur

      L’isolation des murs par l’intérieur est moins onéreuse que l’isolation par l’extérieur. Comme son nom l’indique, elle consiste à installer un isolant directement sur les murs intérieurs du logement. L’isolation des murs par l’intérieur est efficace pour améliorer les performances énergétiques de votre maison ou de votre appartement. 

      Avantages et inconvénients de l’isolation par l’intérieur

      AvantagesInconvénients
      - elle est plus économique que l’isolation par l’extérieur ;
      - elle permet de corriger les défauts des murs ;
      - elle ne modifie pas l’aspect extérieur de votre maison.
      - avec l’isolant ou la contre-cloison vous perdez légèrement en surface habitable ;
      - d’autres travaux seront nécessaires (déplacement des câbles électriques ou des tuyaux de gaz, décoration…).

      Les différentes techniques pour l’isolation par l’intérieur

      Vous pouvez procéder à l’isolation par l’intérieur de 3 manières :

      • avec des panneaux de doublage posés sur ossatures ou collés. Ils se composent d’une plaque d’isolant recouverte d’un parement en plâtre. Les murs doivent être propres et sains ;
      • avec des panneaux derrière une contre cloison : dans ce cas, l’isolant est fixé au mur puis une contre cloison en briques plâtrières, en carreaux de plâtre ou en plaques de plâtres recouvre l’isolant ;
      • les panneaux d’isolant peuvent être remplacés par un isolant en vrac projeté ou insufflé derrière une contre cloison qui le maintient au mur.

      Les matériaux pour l’isolation des murs

      Il existe 3 grandes familles d’isolants pour les murs : 

      • les isolants minéraux : ils sont issus du sable ou de la roche, ils résistent aux nuisibles et sont économiques ;
      • les isolants biosourcés : il s’agit de liège, de fibre de bois, de chanvre, de lin ou encore de ouate de cellulose. Ils sont produits à partir de matériaux écologiques ;
      • les isolants synthétiques : ils sont faciles à poser et résistants, mais ils sont peu écologiques.

      Le type d’isolation choisi, les caractéristiques de votre logement et votre budget déterminent le choix de l’isolant.

      le prix de l’isolation des murs

      Le matériau choisi pour l’isolant, la surface à couvrir, le type d’isolation : tous ces critères impactent le montant global de la facture de l’isolation des murs. Alors, quel budget prévoir ? 

      Voici les matériaux classés du moins cher au plus cher :

      • isolants minéraux : de 3 à 20 €/m² ;
      • isolants biosourcés : de 15 à 30 €/m² ;
      • isolants synthétiques : 60 €/m². 

      Plus globalement, il faut compter en moyenne 60 €/m² pour la pose d’une isolation par l’intérieur et en moyenne 160 €/m² pour une isolation par l’extérieur.  


      Isolation du toit et de la charpente

      L’isolation de la toiture ou l'isolation de la charpente peut se faire par l’extérieur ou par l’intérieur. Isoler par l’intérieur revient à isoler les combles. 

      L’isolation de la toiture par l’extérieur se fait essentiellement lors de la construction du bâtiment ou lors de travaux de rénovation de la toiture, car cela implique de surélever la charpente afin d’y ajouter l’isolant. 

      Les différents types de charpentes et la méthode d’isolation 

      Les techniques diffèrent selon le type de charpente :

      Type de charpenteAvantagesMéthode d’isolation
      Charpente en bois- elle est économique lors de sa construction ;
      - elle est adaptée à toutes les configurations de maison ;
      - elle est facile à isoler.
      pose d’un isolant en panneaux ou en rouleaux.
      Charpente en béton- utilisée lors de la construction de toits plats ;
      - bonne isolation thermique et phonique ;
      - facile à entretenir.
      isolation d’un toit-terrasse avec ou sans passage de piétons.
      Installation d’un pare-vapeur, d’un isolant, d’un revêtement d’étanchéité, puis d’un revêtement de sol.
      Charpente métallique- plus légère et plus rapide à monter ;
      - parfaite lors de l’aménagement de grands espaces.
      pose d’un isolant en panneaux ou en rouleaux.

      Les différents matériaux isolants

      Comme c’est le cas pour l’isolation des murs, les matériaux isolants pour le toit peuvent être :

      • des isolants minéraux souvent utilisés pour les pentes de toit (laine de verre, laine de roche) ;
      • des isolants naturels tels que chanvre, ouate de cellulose ;
      • des isolants synthétiques dont la valeur d’isolation est bonne à très élevée : polyuréthanne, polyisocyanurate, polystyrène extrudé. 

      Le prix de l’isolation du toit 

      Le montant de la facture pour l’isolation extérieure de la toiture s’élève en moyenne à 185 €/m² TTC. Cela comprend environ 130 €/m² de matériel et 55 €/m² de main-d'œuvre.  


      Isolation portes et fenêtres

      Dans un logement, les déperditions de chaleur s’effectuent au niveau des portes et des fenêtres à hauteur de 15 %. Pour y remédier, vous pouvez envisager d’isoler les portes et les fenêtres

      Isolation des portes 

      Il existe plusieurs types d’isolation de la porte :

      • l’isolation thermique qui peut s’avérer obligatoire lorsque vous rénovez un bâtiment ancien ;
      • l’isolation phonique qui vous protège des bruits extérieur et intérieur ;
      • l’isolation d’étanchéité, contre l’air et l’eau ;
      • l’isolation contre le feu. 

      Ces travaux d’isolation peuvent concerner les portes donnant sur l’extérieur et les portes intérieures. Ils vous permettront de bénéficier d’un meilleur confort et d’une sécurité plus grande lors d’une isolation d’étanchéité et contre le feu. 

      Voici les différentes techniques d’isolation des portes :

      Type d'isolationTravaux
      Isolation thermique d’une porte- pose de joints spéciaux sur les côtés ;
      - pose de barres en PVC ou en aluminium sur le bas de la porte ;
      - application d’un film isolant sur les vitrages des portes ;
      - survitrage à l’aide d’une mousse qui tapisse le battant.
      Isolation phonique- pose de dalles ou plaques acoustiques ;
      - pose d’une mousse acoustique.
      Isolation d’étanchéité- l’isolation thermique protège contre l'infiltration de l’air et les courants d’air ;
      - pour l’étanchéité à l’eau : pose de joints spécifiques autour du battant.
      Isolation contre le feu - utilisation de portes résistantes au feu ;
      - recouvrement d’une porte avec des matériaux ignifuges ;
      - utilisation de blocs porte coupe feu.

      Le prix de l’isolation de la porte varie en fonction du type d’isolation, de la nature de la porte et des matériaux utilisés. La pose de joints pour isoler une porte peut coûter entre 10 et 70 €. L’isolation par calfeutrage est facturée une centaine d’euros en moyenne.   

      Isolation des fenêtres

      Votre maison comporte des fenêtres anciennes et/ou avec un simple vitrage ? Vous pouvez améliorer l’isolation des fenêtres tout en gardant les anciennes menuiseries. 

      Vous pouvez isoler les fenêtres de différentes manières :

      • le calfeutrage consiste à installer un joint sur la feuillure de la fenêtre ;
      • le survitrage consiste à poser un film de survitrage sur les vitres qui améliorera l’isolation thermique et phonique tout en conservant le cachet des fenêtres anciennes.

      Concernant les joints de calfeutrage, vous aurez le choix entre plusieurs matériaux :

      • le joint adhésif en mousse : il est facile à appliquer, mais se change tous les deux ans ;
      • le joint métallique : il est résistant, solide et inoxydable. Il se cloue aux montants ;
      • le joint en silicone : il se pose directement sur la feuillure de la fenêtre à l’aide d’un pistolet.

      L’isolation des fenêtres coûte entre 20 et 50 € par fenêtre pour le calfeutrage et entre 80 et 200 € pour le survitrage. 


      Isolation des combles 

      Isoler les combles revient à isoler la toiture par l’intérieur. Cela permet d’éviter les déperditions d’énergie et de gagner en confort thermique, mais aussi de rendre les combles aménageables lorsque c’est possible. 

      Il existe donc 2 types d’isolation des combles : l’isolation de combles perdus et l’isolation de combles aménageables.

      Isolation de combles perdus

      Si la hauteur sous la charpente de votre maison est inférieure à 1,80 mètre ou si la pente de la charpente est inférieure à 30°, les combles sont inhabitables. Il est toutefois important de bien les isoler. Il existe plusieurs techniques pour cela.

      Isolation des combles perdus par soufflage

      Cette technique est privilégiée lorsque les combles sont difficilement accessibles. Elle consiste à utiliser une machine (cardeuse ou souffleuse) qui projette l’isolant sur le plancher des combles perdus. Cet isolant peut être de la laine de verre ou de la ouate de cellulose. Il est réduit en flocons puis projeté dans les combles, couvrant ainsi toute la surface de plancher. 

      Isolation des combles perdus par épandage

      Lorsque les combles perdus sont accessibles et qu’il est possible d’y évoluer en toute sécurité, vous pouvez procéder à une isolation par épandage. Cela consiste à installer un pare-vapeur sur le plancher, puis à répartir à la main des flocons d’isolant sur le sol puis à égaliser avec un râteau. L’isolant est alors composé de laine de mouton, de chanvre, de laine de verre ou de roche.

      Isolation des combles perdus avec un isolant en rouleaux ou en panneaux 

      Si vous avez suffisamment d’espace pour vous déplacer dans les combles et que le plancher le permet, l’isolation peut se faire avec des rouleaux d’isolant. Là encore, un pare-vapeur est posé garantissant l’étanchéité, puis l’isolant est déroulé sur le sol. Il s’agit en principe de laine minérale.

      Si l’isolant est en panneaux, il est alors composé de laine minérale, de polystyrène, de liège, de fibre de bois ou encore de polyuréthane. Les panneaux ont l’avantage de pouvoir se poser également sous la pente du toit. 

      Le prix de l’isolation des combles perdus

      Selon la technique utilisée, il faut compter entre 18 et 53 €/m² pour l’isolation des combles perdus

      Auparavant, il était possible de bénéficier du dispositif isolation à 1 € pour financer l’isolation des combles perdus. Depuis le 1er juillet 2021, cette aide n’est plus disponible, mais vous pouvez profiter d’autres dispositifs pour vous aider à financer vos travaux d’isolation (voir ci-après). 

      Isolation de combles aménageables

      Avant d’aménager les combles, il est primordial de revoir leur isolation. Pour cela, vous pouvez utiliser l’une de ces 3 techniques.

      Isolation sous rampants

      Cette technique d’isolation des combles par l’intérieur est relativement simple et rapide à effectuer. Elle consiste à insérer un isolant thermique en rouleau entre les chevrons. L’épaisseur de cette isolation correspond à celle comprise entre les chevrons et l’écran sous toiture s’il y en a un. Dans le contraire, il faudra retirer 2 cm à cette épaisseur. Cela permet de garantir une bonne ventilation et d’éviter les problèmes d’humidité.  

      Isolation en double couche

      Avec l’isolation en double couche ou bicouche, vous obtiendrez des performances thermiques optimales. Dans un premier temps, une isolation sous rampants classique est effectuée. Des suspentes sont ensuite installées pour maintenir une deuxième couche d’isolant. 

      Isolation par l’extérieur   

      Cela revient à isoler la toiture et la charpente par l’extérieur.

      Le prix de l’isolation des combles aménageables

      Une isolation intérieure de combles aménageables coûte entre 45 et 85 €/m² selon la technique et les matériaux utilisés. Ce tarif comprend le prix du matériel et de la main-d’œuvre. 


      Isolation des sols

      Les déperditions de chaleur se font par les planchers bas à hauteur de 7 à 10 %. Afin de les éviter, vous pouvez procéder à une isolation sur vide sanitaire, sur sous-sol complet ou sur terre-plein.

      La technique d’isolation du sol, par dessus ou par dessous du plancher bas, dépend du type de sol. 

      Isolation du sol sur vide sanitaire

      Si le vide sanitaire est accessible et assez haut pour y évoluer, il est possible de fixer un isolant thermique en sous-face du plancher. Si le vide sanitaire n’est pas accessible ou trop bas, il faudra alors procéder à une isolation par flocage. Cela consiste à projeter l’isolant de la même manière que pour l’isolation de combles perdus.

      Isolation du sol sur terre-plein

      L’isolation du sol sur terre-plein s’effectue lors de la construction d’une maison sans vide sanitaire. Elle est réalisée au-dessus ou au-dessous du dallage de terre-plein. Vous pouvez cumuler les deux techniques pour obtenir de plus fortes performances thermiques.

      Le prix de l’isolation des sols

      Le prix de l’isolation des sols varie selon la nature de l’isolant et la technique utilisée. Comptez entre 40 et 60 €/m². La main-d’œuvre est généralement facturée entre 10 et 25 €/m². 

      Isolation du garage

      Parce que le garage n’est pas une pièce à vivre, son isolation n’est souvent pas considérée comme prioritaire. Pourtant, isoler cette pièce peut représenter des bénéfices importants.

      • pour faire des économies d’énergie : un garage non isolé attenant à la maison, par un mur ou par son plafond, représente une déperdition de chaleur pour tout le logement ;
      • pour gagner en confort : il est plus confortable de limiter les écarts de température entre l’habitation et le garage ;
      • pour attribuer une autre fonction à son garage : un garage isolé peut accueillir diverses activités : bricolage, buanderie ou salle de sport ;
      • pour limiter les problèmes d’humidité: l’isolation protège contre l’humidité et les dégâts éventuels de cette dernière (salpêtre, moisissures, etc).

      Quelles sont les aides financières pour les travaux d’isolation ?

      Pour vous aider à réaliser vos travaux d’isolation, vous pouvez bénéficier de certaines aides financières :

      • Ma Prime Rénov’ : cette aide à la rénovation énergétique est octroyée par l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah). Tous les propriétaires bailleurs ou occupants peuvent en faire la demande. Son montant est calculé en fonction du lieu d’habitation et du revenu fiscal de référence ;
      • les certificats d’économies d’énergie (CEE) : ils sont mis en place par l'État depuis 2016 pour aider à financer la transition énergétique. Propriétaires et occupants peuvent se renseigner et faire la demande auprès d’un fournisseur d’énergie ;
      • l’éco-prêt à taux zéro : il s’agit d’un emprunt sans intérêts que vous pouvez contracter pour financer vos travaux de rénovation énergétique ;
      • la TVA à taux réduit : pour les travaux d’isolation thermique, une TVA à taux réduits à 5,5 % s’applique. 
      09 87 98 64 27
      Profitez de nos offres partenaires
      Conseils personnalisés
      conseils personnalisés

      Nos experts sont à votre disposition pour un accompagnement de qualité

      Démarches simplifiées
      Simplifier vos démarches

      Du professionnel au dossier de financement : on s’occupe de tout !

      Qualité du projet garantie
      Garantir la qualité de votre projet

      TotalEnergies sélectionne des artisans qualifiés et s’assure de la conformité à la fin du projet

      Prime énergie

      Bénéficier de la prime énergie

      La garantie d’une prime compétitive pour réduire le montants des travaux

      Retour haut de page