09 87 98 64 27
Profitez de nos offres partenaires
Accueil / Chauffage / Les avis sur la chaudière à granulés

Les avis sur la chaudière à granulés

Article mis à jour le 27 décembre 2022

Vous souhaitez équiper votre logement d’une chaudière, mais vous ne disposez pas d’un raccordement au gaz naturel ? Vous pouvez opter pour une chaudière à granulés de bois, une solution à la fois économique et écologique. De plus, vous pourrez bénéficier de différentes aides si vous décidez d’installer ce type d’appareil. Découvrez dans ce guide les avantages et les inconvénients de cet appareil.

Appel Expertise Rénovation
Vous voulez changer votre système de chauffage ?
Laissez-vous guider par nos experts

Pourquoi choisir une chaudière à granulés ?

De plus en plus de foyers français se tournent vers les chaudières à granulés de bois ou « pellets ». Selon l’Observatoire des énergies renouvelables (ObservER), les ventes de ce type d’appareil ont augmenté de 2,4% en 2020 par rapport à l’année précédente.

Cet engouement s’explique notamment par le fait que les chaudières à granulés offrent plusieurs avantages.

Avantages

Les chaudières à granulés sont surtout connues pour être économiques. Mais elles présentent également d’autres points positifs.

Une solution économique

La chaudière à granulés a le même principe de fonctionnement d’une chaudière à fioul. En revanche, contrairement à cette dernière, la chaudière à granulés vous permet de faire des économies sur votre consommation d’énergie.

En effet, le prix au kilowattheure (kWh) du pellet est semblable, voire moins cher, que celui du gaz.

Selon TotalEnergies, le prix pour 100 kWh Pouvoir Calorifique Inférieur (PCI) des granulés de bois était de 6,26 € en 2019, alors que celui :

  • du gaz naturel était de 8,20 € ;
  • du fioul domestique était de 9,56 € ;
  • du propane était de 15,78 € ;
  • de l’électricité était de 15,82 €.

De plus, si vous optez pour ce type d’appareil, vous n’aurez pas besoin de payer un abonnement supplémentaire. 

Ainsi, si vous utilisez votre chauffage de manière régulière, plutôt que comme un complément de chauffage, votre consommation d’énergie sera largement réduite.

Un rendement élevé 

La chaudière à pellet affiche également une grande performance. La haute densité énergétique des granulés de bois permet à l’appareil d’atteindre des rendements qui vont jusqu’à 90%.

De plus, vous pouvez même améliorer cette performance en associant des appareils de régulation à la chaudière, comme, par exemple, un thermostat, à la chaudière.

Un chauffage écologique

La chaudière à granulés est aussi une solution écologique. En effet, elle utilise des granulés de bois ou pellets comme combustibles. Les pellets sont issus du compactage des résidus de scieries, comme les sciures et les copeaux, sans ajout de produits chimiques ou d’additifs.

Des aides à l’installation

Si vous décidez d’installer une chaudière à pellet, vous pourrez bénéficier de différentes aides de la part de fournisseurs d’énergie, mais aussi de l’État, comme :

Une installation simple et rapide

Si vous souhaitez changer votre chauffage existant pour le remplacer par une chaudière à granulés, vous n’avez pas besoin d’installations spécifiques. Pour l’aménagement, il vous suffit de raccorder l’appareil au circuit déjà existant dans le logement.

Inconvénients

Bien qu’elle offre plusieurs avantages, la chaudière à granulés présente néanmoins quelques inconvénients.

Une taille encombrante

La taille de la chaudière constitue son plus grand désavantage.

Pour les modèles dont le chargement se fait manuellement, un réservoir se situe à l’intérieur de la chaudière, la rendant ainsi volumineuse.

Il vous faudra alors consacrer un emplacement de plusieurs mètres carrés à l’appareil. En effet, le réservoir occupe en moyenne une surface de 5 mètres carrés.

Un investissement élevé

Bien que l’utilisation d’une chaudière à granulés vous aide à faire des économies sur vos consommations d’énergie, le prix du matériel demeure encore assez élevé. Il est un, en effet, un peu plus cher qu’une chaudière à gaz ou à fioul.

Un entretien obligatoire

Tout comme une chaudière à fioul, la chaudière à pellets doit être entretenue afin de lui garantir une longue durée de vie.

Vous devrez ainsi prévoir un budget d’entretien annuel pour l’appareil, ainsi qu’un budget pour le ramonage de la cheminée ou du conduit.

Pour l’entretien, l’intervention d’un chauffagiste est estimée entre 100 et 300 €.

Une nuisance sonore

La chaudière à granulés est considérée comme bruyante. Cela peut alors être un grand inconvénient pour cet appareil. En revanche, tout dépend de son emplacement dans votre habitation, ainsi que l’insonorisation de cette dernière.

Pour que le bruit ne devienne pas un frein à l’acquisition de la chaudière, pensez à l’installer dans une pièce loin de la pièce à vivre, comme, par exemple, dans votre garage.

Appel Expertise Rénovation
Vous voulez changer votre système de chauffage ?
Laissez-vous guider par nos experts

Quelle est la consommation d’une chaudière à granulés ?

Pour calculer la quantité de granulés de bois nécessaire à votre chauffage, vous devrez prendre compte en compte certains éléments :

  • la surface du logement à chauffer ;
  • la qualité d’isolation de l’habitation ;
  • le nombre de personnes habitant dans la maison ;
  • la durée de fonctionnement de l’appareil.

Selon TotalEnergies, le chauffage à granulés consomme en moyenne près de 30 kg de pellets par semaine. En hiver, cette consommation pourrait progresser à 15 kg par jour. Sur l’année, votre consommation annuelle de granulés serait donc de 1,5 tonne à 3 tonnes, selon vos utilisations.

La chaudière à granulés a également besoin d’électricité pour fonctionner, car elle comporte différents composants électriques comme :

  • la turbine d’aspiration des granulés ;
  • le ventilateur de combustion ;
  • le moteur de la vis du brûleur ;
  • le moteur du système de ramonage ;
  • le ventilateur extraction des fumées ;
  • les platines de régulation électroniques ;
  • le moteur écluse coupe-feu.

En revanche, ces composants ne fonctionnent que quelques minutes par jour et ne devraient pas augmenter de manière considérable votre consommation d’énergie.

D’ailleurs, la chaudière à granulés consomme :

  • 300 W en mode allumage ;
  • moins de 100 W en fonctionnement courant. 

Quel est le prix d’une chaudière à granulés ?

Le prix d’une chaudière à granulés dépend, en premier lieu, du modèle que vous choisissez.

Dans le cas où vous optez :

  • pour un modèle classique, le prix est compris entre 8 000 et 12 000 €
  • pour une chaudière à condensation, le prix varie de 12 000 et 15 000 €.

En plus du modèle, le prix est également lié à d’autres facteurs, comme :

  • la marque de l’appareil : chaque fabricant peut proposer des prix différents suivant les matériaux de fabrication et la complexité de production ;
  • la puissance de la chaudière : elle est calculée par votre installateur et prend en compte plusieurs paramètres : la superficie et l’âge de votre logement, la performance de l’isolation, le nombre de pièces dans la maison.

En général, la puissance d’une chaudière à granulés va de 10 kW et 30 kW ;

  • les options : si vous souhaitez ajouter des accessoires, comme un kit de nettoyage ou un cendrier externe, vous devrez aussi prendre en compte le prix de ces derniers dans votre budget.

Vous devrez ajouter au prix de l’appareil le coût de l’installation, qui dépend :

  • du type de matériel que vous avez choisi ;
  • de la durée des travaux à réaliser ;
  • des tarifs du technicien qui effectuera la pose de l’appareil. Le tarif de la main-d’œuvre pour la pose d’une chaudière à pellets varie entre 1 000 € et 3 000 €.

D’autres frais peuvent également entrer en jeu, dans le cas où :

  • vous souhaitez équiper votre chaudière d’un silo pour stocker les granulés. Le prix du réservoir n’est, en effet, pas compris dans le prix de l’appareil. Son montant peut varier entre 800 à 2600 € ;
  • vous voulez raccorder à votre chaudière un système de production d’eau chaude sanitaire. Comme cette technologie n’est pas fournie avec la chaudière, vous devrez vous procurer les équipements à part. 

Vous devrez également prendre en compte le prix des combustibles. Les granulés sont néanmoins des matériaux à prix compétitif. En grande surface, vous pourrez trouver des sacs de pellets de 15 kg au prix de 4 €.

Quelles sont les aides pour une chaudière à granulés ?

Comme la chaudière à granulés est un équipement de chauffage écologique, lorsque vous l’installez dans votre logement, vous participez à la transition énergétique. Dans ce contexte, vous avez la possibilité de prétendre à certaines aides qui vous permettront de réduire le coût de votre installation.

La prime énergie

Dans le cadre des Certificats Économies d’Énergie (CEE), certains fournisseurs d’énergie peuvent vous proposer une prime énergie pour financer une partie ou la totalité de vos travaux d’économies d’énergie.

En installant une chaudière à pellets, vous pouvez ainsi prétendre à des aides bonifiées appelées « Coups de pouce ».

Vous pouvez, par exemple, bénéficier de la prime Mon Énergie Tout Compris proposée par TotalEnergies, si vous souhaitez remplacer votre ancienne chaudière par un  système de chauffage à très haute performance énergétique. Cette aide vous permet de recevoir jusqu’à 5 000 € d’aide pour financer vos travaux.

En revanche, son montant varie en fonction de différents critères :

  • votre énergie d’origine ;
  • le type de matériel que vous utilisez ;
  • votre niveau de revenu ;
  • le nombre de personnes dans votre logement ;
  • l’âge de votre habitation. 

Pour en profiter, il vous suffit de :

  • faire la demande sur le site internet du fournisseur ;
  • attendre d’être contacté par un de ses conseillers. 

Vous serez, par la suite, mis en relation avec un professionnel certifié Reconnu Garant de l’Environnement ou RGE. Ce dernier effectuera une visite technique dans votre domicile afin d’établir un devis. 

MaPrimeRenov’

MaPrimeRenov’ est une aide de l’État destinée aux personnes qui réalisent des travaux d’économie d’énergie. Elle est destinée aux ménages aux revenus modestes.

Lorsque vous installez une chaudière à pellets, vous avez la possibilité de prétendre à cette aide.

Pour cela, vous devrez remplir les conditions suivantes :

  • le logement doit être occupé à titre de résidence principale ;
  • le logement doit avoir au moins 15 ans à la date où vous déposez votre dossier ;
  • les travaux doivent permettre une amélioration d’au moins 35 % de la performance énergétique de l’habitation ;
  • les travaux doivent être réalisés par une entreprise ou un artisan qualifié RGE, c’est-à-dire reconnu garant de l’environnement ;
  • le montant des travaux à réaliser doit être supérieur à 1 500 euros HT ;
  • votre revenu ne doit pas dépasser un certain plafond.

Quant à son montant, il varie selon les revenus des ménages :

  • 10 000 € pour les revenus très modestes ;
  • 8 000 € pour les revenus modestes ;
  • 4 000 € pour les revenus intermédiaires.

L’éco-prêt à taux zéro

Si vous êtes propriétaire occupant ou bailleur, vous pouvez bénéficier de cette aide lorsque vous installez une chaudière à pellets. Elle finance la rénovation énergétique sans faire d’avance de trésorerie et sans payer d’intérêts.

Néanmoins, votre logement doit être :

  • déclaré comme résidence principale ;
  • une maison ou un appartement ;
  • achevé depuis 2 ans. 

La TVA à taux réduit

Pour l’aménagement d’une chaudière à granulés, vous avez la possibilité de prétendre à une TVA à taux réduit à 5,5 %.

Pour bénéficier de cette aide :

  • vous devez être locataire ou occupant à titre gratuit ;
  • le logement doit être construit depuis plus de deux ans et doit être occupé à titre de résidence principale ou secondaire ;
  • les équipements remplissent les critères techniques et de performances énergétiques imposés ;
  • les travaux et équipements sont facturés directement au client par une entreprise.

Les subventions de l’Anah

Afin d’aider les ménages modestes à supporter le coût de leurs travaux de rénovation énergétique, l’Agence nationale de l’habitat a mis en place des subventions.

Pour être éligible à ce dispositif :

  • vous devrez avoir des ressources modestes ou très modestes ;
  • vous devez être propriétaire et occuper un logement individuel ;

Par ailleurs, les propriétaires bailleurs et les syndicats de copropriétaires peuvent également en bénéficier.

Vous pouvez  prétendre à cette aide si :

  • votre logement est occupé à titre de résidence principale ;
  • l’habitation a plus de 15 ans à la date à laquelle vous déposez votre dossier.
Sommaire
    09 87 98 64 27
    Profitez de nos offres partenaires
    Conseils personnalisés
    conseils personnalisés

    Nos experts sont à votre disposition pour un accompagnement de qualité

    Démarches simplifiées
    Simplifier vos démarches

    Du professionnel au dossier de financement : on s’occupe de tout !

    Qualité du projet garantie
    Garantir la qualité de votre projet

    TotalEnergies sélectionne des artisans qualifiés et s’assure de la conformité à la fin du projet

    Prime énergie
    Bénéficier de la prime énergie

    La garantie d’une prime compétitive pour réduire le montants des travaux

    Retour haut de page