09 87 98 64 27
Profitez de nos offres partenaires
Accueil / Chauffage / Pompe à chaleur / PAC Basse Température : Solutions de chauffage économiques pour votre maison

PAC Basse Température : Solutions de chauffage économiques pour votre maison

Article mis à jour le 15 janvier 2024

Les pompes à chaleur basse température présentent différents avantages et peuvent être une solution économique en énergie pour de nombreux logements. En revanche, elles ne sont pas forcément adaptées à toutes les habitations et sont généralement associées à un autre système de chauffage. Alors, quels sont les avantages des pompes à chaleur basse température ? Leurs inconvénients ? Quelles sont les différences entre les PAC haute température et les PAC basse température ?

Appel Expertise Rénovation
Vous voulez changer votre système de chauffage ?
Laissez-vous guider par nos experts

Comment fonctionne une PAC basse température ?

La pompe à chaleur (PAC) basse température fonctionne en captant les calories présentes dans l’air, dans l’eau souterraine ou dans le sol et en les utilisant pour chauffer l’eau qui circule dans le circuit de chauffage. La PAC basse température est composée d’un évaporateur, d’un compresseur, d’un condenseur et d’un détendeur, reliés par des tuyaux et qui forment un cycle frigorifique. Celui-ci permet de transférer la chaleur de l’extérieur du logement vers l’intérieur.

L’évaporateur est installé à l’extérieur du logement, en contact avec l’air, l’eau ou le sol. Lorsque le fluide frigorigène traverse l’évaporateur, il capte les calories de l’environnement extérieur et se transforme en gaz.

Celui-ci est ensuite aspiré par le compresseur, qui augmente sa pression et sa température et envoie ensuite le gaz chaud vers le condenseur, placé à l’intérieur de l’habitation.
Dans le condenseur, le gaz chaud libère la chaleur ainsi captée à l’évaporateur, puis la transfère dans l’eau qui circule dans le circuit de chauffage de la maison.
La température de l’eau produite par les pompes à chaleur basse température est de 35 à 65°C.

Le gaz refroidi passe ensuite par le détendeur, qui réduit sa pression et sa température, et retourne à l’évaporateur pour recommencer le cycle.

Le plus souvent, la pompe à chaleur basse température est raccordée à un système de chauffage au sol ou à des radiateurs basse température. Elle est installée en complément d’un autre système de chauffage, comme une chaudière, par exemple. En effet, la puissance de la pompe à chaleur basse température est insuffisante en période de grands froids, en dessous de 5 à 10 °C, et, dans ce cas, un autre mode de chauffe devra donc prendre le relais.

Les avantages et inconvénients d’une pompe à chaleur basse température ?

Les avantages d'une PAC basse température

La pompe à chaleur présente différents avantages, elle peut, dans certains cas, être plus rentable qu’un appareil à haute température :

  • son prix d’achat est moins élevé que celui d’une pompe à chaleur haute température (entre 2 000 et 13 000 € en fonction du modèle choisi) ;
  • la pompe à chaleur basse température consomme moins d’énergie qu’une pompe à chaleur haute température (jusqu’à deux fois moins), elle est donc plus vite rentabilisée et c’est un choix écologique pour votre maison ;
  • elle propose une solution de chauffage en cas de panne ou de dysfonctionnement de la chaudière.

Les inconvénients d’une PAC basse température

Malgré ses avantages indéniables, la pompe à chaleur basse température présente certains inconvénients non négligeables :

  • elle doit être installée dans un logement bien isolé pour ne pas engendrer de surconsommation d’énergie ;
  • si la PAC basse température est raccordée à des radiateurs, les modèles choisis doivent être adaptés à la basse température, en tenant compte que ceux-ci prennent davantage de place que des modèles classiques ;
  • pour la plupart des pompes à chaleur basse température, les plages de fonctionnement sont plutôt limitées, même si certains modèles prétendent produire un chauffage agréable jusqu’à -20 °C et une climatisation efficace jusqu’à 40°C ;
  • la pompe à chaleur basse température n’est pas compatible avec la production d’eau chaude sanitaire, il est donc nécessaire d’installer un équipement supplémentaire.

 Les différences entre une PAC basse température et une PAC haute température

Il existe plusieurs différences entre les pompes à chaleur basse température et les appareils à haute température :

  • la température de l’eau produite par la pompe à chaleur basse température est généralement comprise entre 35°C et 45°C, alors que celle délivrée par la PAC haute température est chauffée à plus de 65°C ;
  • la pompe à chaleur basse température ne chauffe donc pas autant le liquide frigorigène, ce qui limite le fonctionnement de son compresseur. Elle est par conséquent moins énergivore qu’une PAC haute température. En effet, elle consomme 1 kWh pour générer 4 kWh, c’est-à-dire que son COP (coefficient de performance) est de 4, alors que la plupart des pompes à chaleur haute température ont un COP de 3.

Les économies d'énergie avec une PAC basse température

Les nouvelles technologies appliquées aux PAC basse température : faites des économies d’énergie

Plusieurs technologies de chauffage récentes sont applicables aux pompes à chaleur basse température et permettent de réaliser des économies d’énergie, ainsi que d’améliorer leur efficacité :

  • la technologie Inverter est un système de compresseurs qui permet de réguler la vitesse de rotation de la pompe à chaleur en fonction des besoins de chauffage. La pompe à chaleur fonctionne donc à un régime moins élevé lorsqu’il fait moins froid à l’extérieur, ce qui réduit sa consommation d’énergie ;
  • la technologie thermodynamique permet de récupérer la chaleur présente dans l’air extérieur, même lorsqu’il fait très froid, ce qui permet de réduire la consommation d’énergie et d’améliorer les performances de la pompe à chaleur ;
  • la régulation électronique dont sont équipées les nouvelles pompes à chaleur basse température permet d’optimiser leur fonctionnement en fonction des besoins de chauffage de la maison et de réduire la consommation d’énergie en ajustant la température de l’eau ou de l’air en sortie de la pompe à chaleur ;
  • les capteurs solaires peuvent être associés aux pompes à chaleur basse température pour fournir de l’énergie gratuite et renouvelable. Cette technologie permet de réduire la consommation d’énergie et de réaliser des économies sur la facture énergétique.

Les critères à prendre en compte pour choisir une PAC basse température

Avant de choisir une pompe à chaleur basse température, il est important de tenir compte de différents critères :

  • l’isolation thermique de votre maison doit être de bonne qualité. Si votre maison est ancienne, il est préférable d’opter pour une PAC haute température ou de rénover son isolation.
  • il est possible d’installer une pompe à chaleur basse température, même si votre maison ne dispose pas encore de système de chauffage au sol ou de radiateurs basse température, mais les travaux d’installation seront alors plus conséquents, et donc plus onéreux.
  • la pompe à chaleur basse température est plus adaptée dans les climats tempérés, dans un logement bien exposé au soleil et à l’abri des vents dominants. Si ce n’est pas votre cas, il est préférable d’opter pour une PAC haute température.

L'impact environnemental d'une PAC basse température 

Si elle est alimentée par de l’électricité produite à partir de sources d’énergie renouvelable, comme l’énergie solaire, éolienne ou hydraulique, la pompe à chaleur basse température peut avoir un impact environnemental très faible.

En effet, son fonctionnement n’émet pas directement de gaz à effet de serre, contrairement aux systèmes de chauffage traditionnels, qui brûlent des combustibles fossiles.

Cependant, si la pompe à chaleur basse température utilise de l’électricité produite à partir de sources d’énergie fossile, son impact environnemental peut être plus important.

De plus, si l’installation et l’utilisation d’une pompe à chaleur basse température ne sont pas adaptées, elles peuvent également avoir un impact environnemental. Par exemple, l’installation d’un système de chauffage au sol peut nécessiter des matériaux de construction supplémentaires, tandis que l’utilisation excessive d’une pompe à chaleur peut entraîner une surconsommation d’énergie.

Sommaire
    09 87 98 64 27
    Profitez de nos offres partenaires
    Conseils personnalisés
    conseils personnalisés

    Nos experts sont à votre disposition pour un accompagnement de qualité

    Démarches simplifiées
    Simplifier vos démarches

    Du professionnel au dossier de financement : on s’occupe de tout !

    Qualité du projet garantie
    Garantir la qualité de votre projet

    TotalEnergies sélectionne des artisans qualifiés et s’assure de la conformité à la fin du projet

    Prime énergie
    Bénéficier de la prime énergie

    La garantie d’une prime compétitive pour réduire le montant des travaux

    Retour en haut